En un mot : Au rythme de la révision constitutionnelle

C’est officiel : la liste des membres du comité d’experts pour la révision constitutionnelle est connue depuis le 14 janvier dernier. Le décret a été signé par le Premier ministre.

A la tête de cette structure, l’ancien ministre Makan Moussa Sissoko avec à ses côtés des figures comme l’ancien président de la Cour suprême, Diallo Kayata Kayentao. Une pléiade de professeurs de droit constitutionnel et autres administrateurs civils.

La création de ce comité est certainement le point de départ de cette révision désormais placée sous la direction du chef du gouvernement. Est-ce la bonne méthode pour garantir un succès de la révision ? C’est le chef de l’Etat lui-même qui avait annoncé sa volonté de confier au PM cette charge. A-t-il le dos large pour le faire ?

Une réforme comme celle de la révision constitutionnelle qui a échoué à plusieurs reprises peut-elle se tenir dans un contexte politique et sécuritaire aussi agité ?

La réponse découle de la volonté du chef d’orchestre, Soumeylou Boubèye Maïga de parvenir à s’entourer d’un minimum de consensus possible.

Le chef de l’exécutif dira que si tout le monde est animé d’un esprit constructif, il y aura un texte consensuel au tout début du mois d’août prochain.

DAK

SourceL’Indicateur du Renouveau

Laisser un commentaire