EN MANQUE DE LIQUIDITÉ SUITE AUX GELS DE SES AVOIRS : LE QATAR VA-T-IL SECOURIR LE MALI ?

Les autorités de la transition comptent beaucoup sur le Qatar pour traverser ce moment de crise financière dû à l’embargo de l’Uemoa.

La BCEAO a gelé les avoirs du Mali sur instruction de l’Uémoa. Après un mois d’embargo, ce gèle est en train de faire ses effets sur l’économie du pays et les mouvements de fonds financiers. Face à cet état de fait, notre pays ne peut rester les bras croisés. Le président de la transition, Assimi Goita a mandaté le ministre des Affaires Etrangères de tout faire pour que le pays ne soit pas en manque de confiance vis-à-vis des créanciers.

Afin de faire face à ses exigences et honorer ses engagements internationaux, le Mali est en train de multiplier les initiatives pour avoir de l’argent liquide auprès des partenaires internationaux. Le Qatar est censé être un des partenaires sûrs du Mali qui peut débloquer des sous. Abdoulaye Diop reçu par le ministre des Affaires étrangères du Qatar.

C’est ainsi que le cadre de la coopération bilatérale entre le Mali et le Qatar, le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères du Qatar, Sheikh Mohammed bin Abdulrahman bin Jassim Al Thani a reçu, jeudi dernier, le ministre Abdoulaye Diop. Au cœur des échanges : la situation sécuritaire, le processus de Transition au Mali, la mise en place du cadre de concertation, le renforcement et la diversification de la coopération bilatérale.

Les autorités de la transition espèrent beaucoup sur les qataris pour un redressement de la situation en attendant une levée des sanctions de l’Uemoa.

H.B.T.

Source : Arc en Ciel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.