DOSSIER DES 600 MILLIONS « ALLOUÉS À LA PRESSE » : LES ÉCLAIRCISSEMENTS DE LA MAISON DE LA PRESSE

Le président de la Maison de la presse, Bandiougou Danté, a convié toutes les organisations professionnelles de la presse, les hommes et les femmes de médias pour expliquer réellement la situation de l’aide à la presse allant de la période de 2018 à 2022. Il s’agissait pour le président Danté d’apporter un éclaircissement sinon un démenti aux allégations du premier ministre, lesquelles ont déferlé la chronique ces derniers jours sur les réseaux sociaux, dans certains journaux. C’était à la Maison de la presse, le jeudi 2 juin 2022.

L’annonce  par le premier ministre de l’octroi de 600 millions de FCFA à la Maison de la presse comme aide à la presse a soulevé un véritable tôlé sur les réseaux sociaux et dans certains jauneaux de la place. Le président de la Maison de la presse a été livré en pâture et à l’hégémonie, car accusé d’avoir détourné le fonds d’aide à la Presse. Surtout, à un moment où les journaux, les télévisions, les radios attendent impatiemment une aide depuis 3 ans et qui n’arrive plus à tomber correctement, bien que M. Danté ait continué à réclamer les dues de la presse aux autorités. Et cela est justifié lors de la rencontre du  président de la transition avec la Société Civile à Koulouba et la rencontre du premier ministre qui venait de prendre ses fonctions, à la Maison. Visiblement, rien n’a pu être obtenu et qui pouvait arrondir les angles sinon être partagé. Les sommes annoncées par Choguel étaient des sommes cumulées depuis 2020 jusqu’en 2021.  Bandiougou Danté a été on ne peut plus clair. Il  s’est porté en faux contre les annonces de 600 millions faites par le premier ministre. Après avoir rappelé l’historique des 200 millions de FCFA octroyés par l’Etat, il a expliqué les clés de répartition du pactole entre les différentes corporations. Il a indiqué que c’est en 2020 que l’aide de 2018 et 2019  a été partagée entre 304 radios, 167 journaux et la MP par la commission présidée par le ministère de la Communication. En 2020, a-t-il précisé, c’est suite à une requête de la Maison à l’endroit de l’ancien premier ministre, Boubou Cissé, que ce dernier a octroyé 50 millions de FCFA pour l’achat d’équipements pour la MP. Ce montant n’avait rien avoir avec l’aide à la presse, va-t-il préciser. Ce montant, selon lui, a servi à acheter des chaises, du matériel pour l’équipement de la salle. En dehors de ce montant donné par Boubou Cissé en 2020, il a indiqué qu’en termes d’aide à la presse, seulement 55.223.550 FCFA  sur 200 millions de FCFA prévus, ont été octroyés par le gouvernement, somme jugée insuffisante, selon la Maison de la Presse, pour être partagée. Cette somme est restée dans les comptes et n’a pas été utilisée. En 2021, le gouvernement a donné 38. 440.000 FCFA puis 97. 678.400, des montants jugés encore insuffisants pour un partage. En 2022, rien n’a encore été donné malgré les promesses de Choguel K. Maïga, promesses qu’il avait pourtant tenues devant les hommes et les femmes de médias lors de son arrivée à la tête de la primature. Dans l’attente de ces promesses, le Premier ministre a laissé entendre devant certains confrères que le gouvernement a donné 600 millions de FCFA à la Maison de la presse, soulevant des tôlés chez certains confrères, surtout que la presse a le plus senti cette crise qui secoue le pays. Des confrères n’ont pas manqué de taxer la Maison d’avoir détourné leur argent en ces temps de précarité de la presse. C’est  pourquoi, Bandiougou Danté a tenu à convoquer cette rencontre pour expliquer tous les contours de ces 600 millions annoncés par le PM. Le président de la Maison de la presse a  fait savoir que face à la situation de n’avoir pas pu obtenir cette aide comme il se devait, la Maison de la presse a pourtant adressé un rapport confidentiel à la demande du ministère de la communication par la lettre N°2022-0156/ MCENMA SG du 14 avril 2022 avec ampliation à la primature. Il a indiqué que le 20 avril 2022 déjà, le rapport était remis à la Primature et au Ministère de la Communication. Selon M. Danté, la Maison de la Presse n’a jamais contesté ces montants et l’a toujours rappelé lors de ses différentes rencontres à la Primature et au Ministère de la Communication. Il a réaffirmé qu’il y a une traçabilité de ces montants, des mandats et les copies des chèques remis aux organisations professionnelles concernées. Selon M. Danté, tout le monde peut vérifier ces informations, y compris des organes de contrôle de l’Etat. Il dira que la Primature s’est toujours contentée de dire qu’elle ne peut pas réclamer à la Présidence les arriérés de 2018, 2019, 2020, 2021, 2022, soit 500 millions de FCFA. Selon lui, ce montant est valable lorsque nous restons dans le schéma qu’une partie de l’aide est à la Présidence et l’autre au Ministère de la Communication depuis 2017. C’est pourquoi, le président se demande à propose de ce qui sous-tend les motivations réelles du ministre de la communication. Enfin, il a demandé aux journalistes de rester soudés et d’éviter la manipulation.

Fakara Faïnké

 Source: Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.