Divergence sur le soutien à la transition : le chérif de Nioro réagit aux propos de l’imam Mahmoud Dicko

Après avoir traité les autorités de la Transition ‘’d’arrogantes’’ le 26 mai 2022 lors du Forum de Bamako édition 2022, le chérif de Nioro, M’bouillé Haïdara n’a pas tardé à réagir dans son traditionnel message du vendredi 27 mai 2022.

L’on se rappelle que l’imam Dicko a été l’un des acteurs de l’élection du président Ibrahim Boubacar Keita alias IBK. C’est lui aussi qui était le meneur des grandes manifestations qui ont conduit à sa chute. Depuis l’isolement du mollah de Badalabougou par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, le torchon semble être brûlé entre le locataire de Koulouba et l’imam Mahmoud Dicko. Le jeudi 26 mai 2022, l’autorité morale du M5-RFP est sorti de son silence. « Le peuple malien est pris en otage par des gouvernants arrogants, je le dis bien arrogants et la communauté internationale par leur orgueil pense qu’on doit rester dans cette situation, mourir à petit feu, assailli par la famine, par l’insécurité, par le djihadisme qu’on n’arrive pas à contrôler »,

dénonce l’imam Dicko, devant des membres du gouvernement et l’ambassadeur de l’Union européenne au Mali, avant de s’indigner : « le peuple malien est menacé dans son existence. On est là en train de faire de la surenchère sur quand est-ce qu’il faut faire des élections ? Quand est-ce qu’il ne faut pas le faire ? 18 mois, 20 mois, 30 mois ? Mais écoutez ! Respectez un peu ce peuple. C’est pour cela que j’ai parlé de l’arrogance de nos dirigeants. Je le dirai ici. Je peux sortir, ils vont m’interpeller mais je le dirai. Leur arrogance et l’orgueil de la communauté internationale, c’est le peuple, qui est en train de payer ça. C’est extrêmement grave ».
La réponse de celui qu’il qualifie comme son imam et son père n’a pas tardé. Il s’agit du Chérif de Nioro. « Partout, dans le monde, les dirigeants se font toujours respecter à travers les pouvoirs qu’ils détiennent. Aucun pays n’aime être humilié ou vilipendé par une autre puissance quelconque, quelle que soit la richesse ou la diplomatie de cette dernière. Moi, Bouyé, ma position reste intacte face à ces dirigeants tant qu’ils continuent à sauver l’honneur et la dignité des Maliens » réagit le Chérif de Nioro, M’bouillé Haïdara. Selon lui, les Maliens ont été humiliés aux yeux du monde entier à travers ses propres dirigeants. « Aujourd’hui, notre pays connaît un régime militaire qui donne un nouvel élan et une nouvelle dignité à son peuple. Raison pour laquelle je réitère, une fois de plus, mon soutien et mon accompagnement à cette Transition, et je demande à mes fidèles et sympathisants de soutenir cette Transition ».

Falaye Sissoko

Source: Canard déchainé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.