Défense nationale : Le deuxième avion tactique Airbus CASA C295 enfin livré à l’armée malienne

La haute hierarchie militaire était mobilisée en début de soirée du mardi 31 mai 2022 à la Base aérienne 101 de Sénou. Pour cause, l’ Armée de l’Air venait d’etre renforcée en équipement plus précisément en équipement aérienne. Il s’agit du CASA C295, sorti d’usine et acquis sur fonds propre par le Mali auprès de la Société Airbus Défense. La reception de cet avion a été faite par le Chef d’État-major Général des Armées, le Général de division Oumar Diarra.

Pour la circonstanee, le Chef d’État-major Général des Armées était accompagné par le chef d’État-major de l’Armée de l’Air, le Général de brigade Alou Boï Diarra et d’autres officiers. Le Général de division Oumar Diarra a procédé à la réception du deuxième CASA C295, sorti d’usine et acquis sur fonds propre. L’avion a atterri à 19h45 en provenance d’Espagne avec escale au Maroc. La délégation conduite par le Général Diarra a bénéficié d’une visite guidée de l’appareil.

Selon l’armée malienne, l’arrivée de cet avion est une fierté pour l’ensemble des Maliens et permettra un large éventail de manœuvre. Le chef d’Etat-Major Général des Armées s’est dit très heureux de l’arrivée de cet avion. Aussi, il a fait savoir que ce deuxième CASA va largement contribuer au renforcement des capacités des FAMa.

Pour la hierarchie militaire, l’achat de cet avion tactique entre dans le cadre de la montée en puissance et du renforcement des capacités des FAMa. Cette acquisition traduit également si besoin en était de la vision politique des autorités du Mali à répondre aux attentes, non seulement des FAMa, mais aussi de l’ensemble des populations maliennes. L’avion dont il est question a été acquis sur fonds propre par le Mali auprès de la Société Airbus Défense.

D’après les précisons de l’armée malienne, ce deuxième avion avec une autonomie de vol de 9 heures peut être aménagé en quatre version, en matière de transport de 71 passagers, en version VIP pour 40 places, en version commando avec 48 éléments bien équipés et en version médicale, soit 24 civières et six places pour les accompagnants. Cet outil de défense est capable de servir toutes les régions du pays en vol direct à partir de Bamako. Cet appareil qui est un pont entre les différentes régions du Pays peut jouer au transport des troupes, au largage des troupes et les missions d’évacuation sanitaire. Il jouera un rôle capital au désenclavement du Nord du Mali au regard de sa capacité à répondre à tout genre de transports en personnel et en matériels.

L’occasion était opportune pour le Général de division Oumar Diarra de remercier les autorités du pays pour leur engagement dans le but de défendre le pays. Il a donné l’assurance quant à l’engagement et la disponibilité des FAMa à poursuivre les missions régaliennes. « Il s’agit pour les forces armées maliennes d’utiliser à bon escient cet appareil pour que les succès tactiques bénéficient aux populations maliennes », a exhorté le Chef d’État-major Général des Armées.

Pour rappel, le CASA C-295 a été acheté par l’État du Mali sur fonds propres chez le constructeur européen Airbus et stationné en Espagne car n’ayant pas reçu de transpondeur, un appareil de guidage dont la licence est américaine. Depuis, Washington a motivé son refus de délivrer l’objet de complément par un soupçon d’utilisation «d’enfants soldats» au sein des groupes armés pro-gouvernementaux et a exigé que le GATIA, groupe armé indexé, signe l’acte d’engagement de ne pas recourir aux enfants soldats.

Sidiki Dembélé

Source : Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.