Daoudabougou : Trois braqueurs de moto-taxi perdus par leur audace

L’agression contre les conducteurs de motos-taxis est devenue monnaie courante dans les pratiques des bandits. Il arrive ainsi à ces détrousseurs de perdre toute notion de prudence et de se faire prendre bêtement. Comme ce fut le cas, le mardi 2 août, vers l’Hôtel Olympe, où ils ont été rattrapés par une trop grande confiance en eux-mêmes, dans l’attaque d’un chauffeur de moto.

Selon nos informations, c’est aux environs de 16 heures que les malfrats ont été interpellés au niveau  de la Brigade Spéciale d’Intervention (BSI) puis conduits dans les locaux du Commissariat du 4è Arrondissement, au Quartier Mali. Il s’agissait de M.H, âgé de 21 ans, laveur de voitures, domicilié à Mamaribougou et d’A.K, âgé de 17 ans, tailleur domicilié à Sabalibougou, en CV du district de Bamako. Ils avaient par devers, une arme artisanale et des cartouches. Au cours de l’interrogatoire, ils ont déclaré être des braqueurs, puis de citer leur troisième acolyte, du nom de Mohamed Sanogo, qui a été ensuite interpellé par les éléments BR du 4è Arrondissement, dirigés par le Commandant MLC.

En effet, la victime de l’agression de l’attaque des malfrats, répondant au nom de Morignouma Diallo, a déclaré avoir embarqué les deux jeunes au niveau de l’auto-gare dite de Guinée pour les déposer à Daoudabougou. Ce n’est qu’au niveau de l’Hôtel Olympe que le nommé Alou s’est servi du câble de frein pour tenter de l’étrangler. Dans sa tentative de riposte, ils sont tous tombés à terre. Chute au cours de laquelle, il a sollicité l’aide de la population. Qui s’est réalisée par l’arrestation des deux malfrats par la population.

Les trois malfrats ont été mis, hier mardi, à la disposition du Tribunal de la Commune V aux fins.                                   

O.BARRY

Source: l’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.