Crise au sein de l’URD : /*La Cour d’appel de Bamako confirme l’élection de Gouagnon COULIBALY en qualité de Président du parti ::/*Salikou SANOGO annonce un pourvoi en cassation contre la décision

Dans le cadre de la procédure en reconnaissance d’élection opposant Salikou SANOGO, 1er vice-président du parti à Gouagnon COULIBALY, Président élu du parti, la Cour d’appel de Bamako a, en son audience du 07 septembre 2022, rendu un arrêt confirmant le jugement N°130 du 04 Avril 2022 du tribunal de première instance de la commune 5 du district de Bamako. « Par cet arrêt, les juges d’appel confirment la validité du congrès extraordinaire tenu, le 16 janvier 2022 ; la légalité et la légitimité de l’élection de Gouagnon COULIBALY en qualité de Président du parti ; l’annulation de la décision de suspension et d’exclusion du 05 février 2022 de certains camarades », souligne le communiqué rendu public, hier, lundi 12 septembre 2022, par la Cellule de communication de Gouagnon Coulibaly. Cependant, dans un communiqué rendu public, le 07 septembre 2022, le Camp de Salikou Sanogo indique qu’un « pourvoi en cassation sera exercé contre ledit arrêt de la cour d’appel dès sa notification ».

Selon le communiqué de la Cellule de communication de Gouagnon Coulibaly, dans le cadre de la procédure en reconnaissance d’élection opposant Salikou SANOGO, 1er vice-président du parti, à Gouagnon COULIBALY, Président élu du parti, la Cour d’appel de Bamako a, en son audience du 07 septembre 2022, rendu un arrêt confirmant le jugement n° 130 du 04 Avril 2022 du tribunal de première instance de la commune 5 du district de Bamako.

« Par cet arrêt, les juges d’appel confirment : la validité du congrès extraordinaire tenu, le 16 janvier 2022 avec la participation historique de plus de 1100 délégués venus des sections de l’intérieur et de l’extérieur ; la légalité et la légitimité de l’élection de Gouagnon COULIBALY en qualité de Président du parti ; l’annulation de la décision de suspension et d’exclusion du 05 février 2022 de certains camarades, prise par quelques membres du Bureau Exécutif National, dépourvus de qualité, en violation des articles 72, 73, 74, 75 et 76 du règlement intérieur du parti », révèle le communiqué.

Ledit communiqué précise que cette décision, conforme au droit et satisfaisante pour tous les militants et sympathisants épris de vérité et soucieux du respect de la légitimité démocratique du parti, permettra très rapidement à Gouagnon COULIBALY, seul Président légitime, d’exercer la plénitude de ses prérogatives et responsabilités dans la conduite de la haute direction du parti.

«Cet imbroglio judiciaire imposé par quelques camarades minoritaires et manifestement mus par d’autres desseins, a, hélas, livré le parti en spectacle pendant un temps, installant parfois le doute voire une certaine déception chez de nombreux maliens qui fondent beaucoup d’espoir sur la capacité intrinsèque de l’URD à porter l’espérance du peuple malien et à faire face aux vulnérabilités structurelles de notre pays, le Mali.

L’épilogue de ce feuilleton judiciaire malgré l’annonce, par certains radicaux proches du 1er vice Président du parti, d’un pourvoi en cassation, au demeurant, sans effets sur l’application rigoureuse et intégrale de l’arrêt de la cour d’appel, sonnera, plaise à DIEU, la mobilisation générale du Parti en particulier dans le soutien massif et sincère à la transition politique en cours », indique le communiqué de la Cellule de communication de Gouagnon Coulibaly. Aux dires de ce communiqué, l’union pour la République et la Démocratie (URD), fidèle à son identité de parti républicain et démocratique, restera toujours ouverte et disponible à œuvrer sans relâche pour un Mali souverain, prospère et en paix.

«Gouagnon COULIBALY, Président du parti résolument déterminé à rassembler tous les courants au sein du parti entreprendra, très prochainement, dans un esprit d’ouverture et de main tendue, des actions idoines permettant de préserver, en toutes circonstances, l’unité du parti si chère aux militants. Il remercie enfin l’ensemble des militants et sympathisants pour leur mobilisation vigilante et leur patience admirable qui ont permis de surmonter de nombreux obstacles et embûches qui parsemaient le chemin de la vérité et de la victoire », conclut ledit communiqué.

De l’autre coté, le Camp de Salikou Sanogo informe ses militants et sympathisants que faisant suite aux voies de recours exercées au nom et pour le compte du premier Vice-Président Salikou Sanogo contre le jugement N°130 du 04 avril 2022 du tribunal de grande instance de la commune V du District de Bamako, la Cour d’appel de Bamako, en son audience du 07 septembre 2022, a confirmé ledit jugement.

A cet effet, le Camp de Salikou Sanogo indique qu’un «pourvoi en cassation sera exercé contre ledit arrêt de la cour d’appel dès sa notification ».

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.