Construction de 3000 étals dans le district de Bamako : le ministre Alhassane Ag Hamed Moussa lance officiellement les travaux

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de Formalisation des Acteurs du Commerce de détail (PROFAC), le ministère du commerce et de la concurrence a organisé une cérémonie de la pose de la première pierre des travaux de construction des marchés du District de Bamako. L’objectif était de contribuer à la promotion du commerce intérieur par le renforcement des capacités des commerçants détaillants. C’était sous la houlette du ministre du commerce et de la concurrence. Alhassane Ag Hamed Moussa, accompagné par le chargé d’affaires à l’ambassade du Japon, M. Shigeru Kondo en présence de nombreuses hautes personnalités.

Selon le ministre Alhassane Ag Moussa, après ses mots de bienvenue et de remerciement, dira que l’objectif fondamental du projet de formalisation des acteurs du commerce détail est de promouvoir le commerce intérieur qui,  est une des orientations données par le président de la république lors du conseil des ministres dit-il.

Et d’ajouter que de nos jours, les conditions dans lesquelles les condiments et autres denrées sont vendus dans nos marchés nous interpellent tout à agir en tant que consommateurs.

Pour cela, poursuit-il, le PROFAC, dans le cadre de sa contribution à l’hygiène et la sécurité sanitaire des aliments, s’est fixé comme objectif de construire des étals pour améliorer les conditions de vente des denrées dans nos marchés.

A ses dires, cette première étape concerne 11 marchés du district de Bamako dans lesquels seront construits au total 3000 étals recouverts de faïence et sous hangars.

Trois commune du District sont concernés, il s’agit de :

-la commune IV qui doit recevoir 1192 étals repartis en trois marchés ;

-la commune V du district de Bamako 308 étals repartis en trois marchés et

-la commune VI  du district : 1500 étals répartis en 5 marchés.

Ces travaux qui démarreront bientôt ont été financés par le Japon dans le cadre de don hors projet japonais et pour un cout total 450.000.000 de FCFA.

La modernisation du commerce intérieur qui est une préoccupation majeur du président IBK et du premier ministre, requière de promouvoir la culture d’un accompagnement efficace des opérateurs économiques voir celle d’une complicité positive avec le secteur privé a laissé entendre la ministre.

Cette œuvre permettra de soulager nos brave mères et sœurs qui, du matin au soir, qu’il pleuve ou qu’il vente, n’ont qu’un seul objectif : nous aider à soutenir la famille.

Pour terminer, il invite à beaucoup plus de salubrité dans ces lieux, car ils sont parmi les premiers bénéficiaires et ils doivent montrer le bon exemple.

La fin de la cérémonie a été marquée par la pose de la première pierre des travaux de construction des étals par le ministre et le chargé d’affaire à l’ambassade du Japon.

Gaoussou Kanté

Source: autres presses

 

Laisser un commentaire