CHU du POINT G : Pr. Samba Sow promet la finition des chantiers en cours

Le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Pr. Samba Sow, a effectué, le mardi 16 octobre, une visite sur les chantiers du bloc opératoire de cardiologie et du service de rhumatologie du Centre hospitalier universitaire (CHU) du Point G de Bamako. L’objectif de cette visite était de s’enquérir des problèmes afin de relancer les travaux, qui sont aux arrêts.

Le  ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Sow, s’est d’abord rendu sur le chantier du bloc opérationnel de cardiologie du CHU du Point G. Le bâtiment comprend des salles d’opération, une unité de réanimation et des bureaux.

Financé par le budget national sur les exercices budgétaires 2016, 2017, 2018, le coût des travaux s’élève à 986 000 987 FCFA pour un délai d’exécution de 8 mois. Le taux d’exécution est de 50%. À la date d’aujourd’hui les travaux sont suspendus faute de financement.

C’est le chantier du service de rhumatologie du CHU du Point G qui a ensuite reçu la visite du ministre Sow. Sur place, le constat fut le même que sur le précédant chantier. Les travaux exécutés à 90% sont suspendus pour des raisons financières. Le bâtiment R+1 comprend des salles d’hospitalisation et des bureaux. Les travaux sont également financés par le budget national pour un montant total de 812 869 510 FCFA, pour un délai d’exécution de 8 mois.

Le ministre de la Santé et de l’hygiène publique, Pr. Samba Ousmane Sow, a, conformément à la volonté du président de la République d’offrir un plateau technique sanitaire aux Maliens, à la réforme de notre système de santé, insisté sur la nécessité d’achever ces chantiers.

«Des efforts seront consentis, malgré la période difficile que traverse notre pays, pour achever les chantiers, parce que le besoin est là. Ces services, une fois opérationnels, nous permettront de réduire les évacuations sanitaires en dehors du Mali», a-t-il déclaré. Il a souligné l’importance d’avoir des équipements modernes et un personnel qualifié pour ces services.

Ces deux éléments sont fondamentaux pour la satisfaction des besoins de la population en matière de santé, comme l’a voulu le président de la République, IBK, dans le cadre de la réforme de notre système de santé, selon le ministre Sow.

Pr. Samba Sow a saisi l’opportunité pour visiter le service de dialyse néphrologie et le laboratoire du CHU du Point G. Le ministre a constaté de visu le bon fonctionnement de l’unité de dialyse néphrologie. Onze appareils de l’unité fonctionnent normalement, seulement deux sont en maintenance.

Devant l’exiguïté du laboratoire, Pr. Samba Sow a affirmé que la réforme du système de santé, qui est en marche, permettra de mettre ce service  dans les meilleures conditions de travail, en particulier, et  en général, toutes les structures de santé de notre pays.

Abdrahamane Diamouténé

Laisser un commentaire