Cérémonie funéraire au mémorial de la Base du Camp de la Minusma: IBK, s’incline devant les dépouilles mortelles des 10 Soldats tchadiens tombés à Aguel Hoc

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, a pris part en milieu de matinée du dimanche 27 janvier 2019, à la cérémonie funéraire des 10 Soldats tchadiens tués, le 20 janvier 2019, lors d’une attaque terroriste à Aguel Hoc dans la Région de Kidal.

Cet acte fort de reconnaissance et de solidarité du Président de la République, en ces moments de deuil, à l’endroit du Tchad, pays membre du G5-Sahel, et de la Minusma, rend hommage à ces dignes fils de l’Afrique venus combattre auprès du Mali, pour sa souveraineté nationale, la paix, la stabilité, la Sécurité, la lutte contre le terrorisme.

Oraisons funèbres, décorations à titre posthume et dépôts de gerbes de fleurs sur chaque cercueil des 10 soldats tombés ont été les instants de témoignage et d’hommage solennels, rendus par le Président IBK :
« Comment venir en ce lieu , et nous en retourner sans témoigner, sans dire le mot de réconfort, tenter de le faire en tout cas. Il est triste ce chemin qui nous a conduit ici aujourd’hui, comme il fut triste celui qui nous conduisit également en les invalides pour accompagner des jeunes soldats de Barkhane tombés sur les champs d’honneur, comme leurs frères tchadiens que nous célébrons ce matin.

Oui, il faut les tragédies au monde pour qu’il prenne conscience de la portée, de la difficulté, de la mission qu’en notre nom à tous est confiée aux Nations Unies dont nous oublions quelques fois qu’elles sont nôtres. Vous soldats de la paix, casques bleus avez l’une des missions, les plus belles de ce 21ème siècle, de cette fin de 20 ème siècle et de début du 21 ème siècle, dans un monde décidément troublé. Oui, nos valeurs de paix, de solidarité, de tolérance sont plus que jamais remises en cause.

Nous avons affaire désormais à une guerre asymétrique, une guerre d’intégristes, une guerre d’avant le Prophète PSL, une guerre menée au nom de l’obscur, où la mort n’est pas un accident, n’est même pas un sacrifice suprême, mais un but ultime, au nom de de quelle foi? au nom de quoi? pas de nos valeurs en tout cas.

Ce combat que vous menez au nom de l’humanité entière, nous vaut aujourd’hui de perdre de jeunes vies, fauchées dans la fleur de l’âge, à peine arrivées sur le sol malien où elles devaient servir la cause de la paix. Monsieur le Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies, vous l’avez dit, on nous observe, on est parmi nous, on nous sait, on nous épie, on s’insinue dans les failles possibles, et cela nous interpelle à plus de vigilance, mais aussi à des reconsidérations souvent douloureuses, mais auxquelles nous ne pourront pas échapper, des vérités par rapport aux postures des uns et des autres.

Et, dans ce combat des valeurs, ce pays ami a payé le plus fort. Ce mémorial, vous avez dit monsieur le Général Commandant des Forces et Chef d’Etat Major de la Minusma, le mémorial de la Minusma, porte le tiers des noms inscrits ici, est tchadien. Cela, a un sens, et c’est pour cela que l’hommage du Tchad est dû.

L’engagement du Tchad est constant, le président Déby, grand africain, a pris conscience parmi les tous premiers de notre communauté de destin, et c’est pour cela, qu’ensemble, nous avons convenu qu’il nous fallait mutualiser nos efforts, et nos capacités, en une force commune, pouvant être projetée et nous servir de bouclier par rapport à cette menace asymétrique.

C’est cela la force conjointe du G5-Sahel. Soldats tchadiens, aujourd’hui, nous sommes réunis ici, devant les dépouilles de vos camarades, trop tôt partis, mais c’est cela également votre honneur et vous avez porté notre croix à tous, de cela nos devions témoigner ici aujourd’hui, pour dire notre reconnaissance, celle de l’ensemble de la Patrie humaine, de la paix et des valeurs que vous portez, et qui ont trouvé là, un bel accomplissement, parce que dans un espace, comme Aguel Hoc, surpris comme vous l’avez été, des dégâts collatéraux auraient pu être assez nombreux, il n’y en pas eu, il n’y pas de victimes civiles, cela est à votre honneur également, le respect des règles de l’engagement a été total.

Je viens donc au nom de la République du Mali m’incliner devant les dépouilles de ces héros trop tôt partis. Mais c’est également une leçon, une belle leçon de courage, d’abnégation, de sacrifice, toujours renouvelés auxquels nous sommes tous appelés. Dormez en paix soldats de la paix, que votre belle terre du Tchad, vous soit légère, vous avez servi la cause de l’humanité. Dormez en paix ».

Auparavant le Représentant spécial du Secrétaire Général de la Minusma, Mahamat Saleh Annadif s’était exprimé devant les dépouilles mortelles de ses compatriotes tchadiens venus combattre au Mali il y’ a seulement 10 jours et dont la moyenne d’âges était comprise entre 20 et 36 ans

Au nom des Nations Unies et particulièrement de ses collègues de la Minusma et des agences des Nations Unies au Mali le Chef de la Minusma a remercié le Président de la république pour la marque de solidarité, et de compassion dont il a fait preuve et sa présence, avec les membres du gouvernement à la cérémonie d’hommage.

Un autre moment de compassion, a été la lecture de l’oraison funèbre, par le Commandant des Forces, le Général Dennis Gyllensporre, Chef d’Etat Major de la Minusma qui a renseigné que le 1/3 du contingent de la Minusma ayant perdu la vie au Mali, est tchadien.

Pour mémoire du 22 Août 2013 au 25 janvier 2019, 181 (cent quatre vingt un) soldats étrangers ont perdu la vie au Mali dont 54 soldats tchadiens pour la paix et la stabilité.

La cérémonie a pris fin aux environs de 11h avec la sonnerie aux morts , la présentation de condoléances au contingent tchadien, les adieux et le départ des dépouilles mortelles pour leur rapatriement à N’Djamena au Tchad. Le Ministre des Affaires Étrangères et de la coopération internationale, et le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, constituent la délégation qui va accompagner les corps et représenter, le Président de la République et le peuple malien aux obsèques.

Les 10 soldats tchadiens tués par les terroristes à Aguel hoc dans le nord du Mali le 20 janvier 2019 sont : Le Soldat de 2 ème classe Hassaballah Souleymane Ousmane, le Sergent Djouma Hamid Oumar, l’Adjudant-Chef Youssouf Ahmat Mougadam, le Sous-Lieutenant Mahamat Hery Ali Koura, le Soldat de 2 ème classe Yohouna Delsia Dachmaissou, le Soldat de 2 ème classe Abdramane Hellou Abdallah, le Soldat de 2 ème classe Ahamat Djibirine Ali, le Soldat de 2 ème classe Hassane Hamid Mahamat, le Soldat de 2 ème classe Hamadine Bahr Ahmet et le Sous-Lieutenant Tidjane Abdoulaye Siboro. Six des soldats tués sont du 6 ème contingent tchadien sont tous célibataires et arrivés au Mali, le 9 janvier 2019.

La cérémonie qui a eu lieu sur l’espace du mémorial de la Base de la Minusma a Senou, a mobilisé autour du Président de la République, le Premier ministre, des membres du gouvernement, les Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République, le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies à la Minusma, les membres du corps diplomatique, des compagnons d’armes des disparus et de nombreux personnel de la Minusma.

Présidence de la République du Mali

SourceMalijet

Laisser un commentaire