Carrière de Kognoumanie: Le ministre KOÏTA visite le site

La carrière de Kognoumanie, dans la commune de Djalakorodji, est l’une des principales sources d’approvisionnement de notre capitale en pierres et moellons. Les exploitants de ce site, qui ont bénéficient de l’assistance de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (APEJ), ont reçu, jeudi dernier, la visite du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Amadou Koïta. Pour la circonstance, le ministre était accompagné d’une forte délégation comprenant des membres de l’APEJ et des autorités locales, notamment le sous-préfet de Kati, Daha Keita et le maire de Djalakorodji, Oumar Guindo.

Le ministre en charge de l’Emploi  a pu contempler les œuvres de ces travailleurs et s’enquérir de leurs difficultés. Ouvert en 1998, après la fermeture de la carrière de Fadjiguila, l’exploitation de Kognoumanie fournit aux professionnels du bâtiment des briques, des dalles, des pavés, des carreaux et des pierres concassées. Cependant, les exploitants manquent de moyens pour mener à souhait leur activité. Sur place, le ministre a constaté de visu les difficultés, notamment l’insuffisance  de matériels de travail. Aussi, a-t-il appris par le maire de Djalakorodji, le manque  de sécurisation de cette carrière.

En réponse, le ministre a d’abord rappelé que le mandat du président de République est dédié à la Jeunesse. Il s’est réjoui du fait que plus de 400 jeunes travaillent sur ce site. Autre motif de satisfaction pour lui, ces matières servent à la construction de nos routes, des pavés et à sécuriser les rails.

«Donc l’APEJ, dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’insertion dans la vie professionnelle à travers les investissements à haute intensité de main-d’œuvre PEJIMO,  peut aider ces jeunes», a déclaré le visiteur du jour. Il a jugé important d’appuyer davantage ce secteur qui «permet non seulement de créer de l’emploi mais aussi de participer au développement de la commune». En effet, les exploitants paient également la Taxe de développement régional et local (TDRL).

Par ailleurs, le ministre Koïta a assuré les exploitants de la carrière  de l’accompagnement sans faille  de son département.

Aussi, a-t-il promis que l’APEJ fera en sorte de mécaniser l’installation du site ainsi que la taille des pavés et dalles pour que  «nous puissions créer de la valeur ajoutée».

Cette visite du ministre s’inscrit dans le cadre du PEJIMO, en appui aux activités de l’APEJ. Un projet ayant permis aux exploitants de bénéficier des formations, notamment sur la comptabilité, la technique de fabrication de pavés et la gestion d’une petite entreprise. Résultats : ils ont approvisionné les projets de pavage au Badialan I et du marché Dibida.

Bembablin DOUMBIA

SourceEssor

Laisser un commentaire