CAEN. FAUX PAPIERS, VRAIES ÉTUDES, LE JEUNE MALIEN VEUT RESTER EN FRANCE

La Cour d’appel après l’annulation du précédent arrêt par la Cour de cassation, a réexaminé mercredi 30 mars 2022, le dossier d’un prévenu accusé de détention de faux documents d’identité.

Tout démarre en 2016 par un signalement de la préfecture de Caen qui a des soupçons sur un homme qui présente des papiers falsifiés pour demander un titre de séjour et qui semble être connu sous deux identités, nationalités et âges différents. Qui est-il ? Quel âge a-t-il ? Vient-il du Mali ou de Mauritanie ? Sa situation ne semble pas être tout à fait transparente. Il admet avoir acheté un faux passeport à un passeur en Mauritanie et être….Lire la suite sur Ouest-france.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.