ÇA SE PASSE AU GRIN: LE PREMIER MINISTRE EN CAUSE

Les membres du grin pensent que le Premier ministre de la Transition, Choguel K. Maïga n’aura plus la même crédibilité qu’avant. « Le fait de ne pas démissionner malgré l’humiliation qui lui a été infligée par le CNT va désormais beaucoup jouer sur sa crédibilité », affirment-ils.

En effet, les membres croyaient que Choguel était le chouchou du Président de la Transition Assimi Goïta et que c’était lui qui lui avait dicté les stratégies à suivre comme il le fait croire. Mais, après que le CNT a brisé son ambition en reformulant son projet de loi électorale avec la bénédiction du Président Assimi, les membres ont tout de suite réalisé que le Premier ministre n’a pas l’estime de la junte.

Ce qui fait qu’il n’aura plus la même considération dont il jouissait auparavant. Toutefois, au grin, certains pensent que Choguel a fait le choix de sa propre survie politique en s’accrochant à son poste, car ajoutent-ils, « s’il venait à démissionner, il serait vulnérable à toute sorte de règlement de compte de la part de ses victimes, adversaires et même la junte qu’il sert aujourd’hui ».

A les croire, le Monsieur s’est fait beaucoup d’ennemis, raison pour laquelle il n’a pas voulu démissionner. En tout cas après cette humiliation les membres sont convaincus que le Premier ministre de la Transition, Choguel K. Maïga ne sera plus à l’aise dans son fauteuil à la Primature.

Ibrahima Ndiaye

SourceMali Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.