Bras de fer gouvernement/syndicats de l’éducation : Les enseignants boudent encore les classes

Amadou Kouffa

Les négociations entre le gouvernement et les syndicats de l’éducation n’ont pas aboutit à un consensus. Conséquence : les enseignants boudent les classes et optent pour une grève de 240 heures débutée, hier lundi.

 

Une nouvelle grève de 240 heures des Syndicats signataires de l’éducation du 15 octobre 2016 a débuté hier lundi sur l’ensemble du territoire. Pour cette première journée, le constat est que le mot d’ordre de grève a été exécuté à 100% par les militants à Bamako ainsi qu’à l’intérieur du pays. C’est du moins ce qu’a indiqué le porte-parole des syndicats signataires de l’éducation du 15 octobre 2016, Adama Fomba.

Avec  cette nouvelle grève qui intervient suite à l’échec des négociations, on peut bien dire que le bras-de-fer continu toujours entre les syndicats de l’éducation et le gouvernement. Elle survient après la grève de 72 heures et celle de 120 heures. Cette série de manifestations des enseignants vise à l’amélioration de leur condition de vie et de travail. Sur les 10 points de revendication, 4 points seulement ont été acquis.

En raison de ce climat, les élèves devront attendre encore deux semaines avant de reprendre le chemin de l’école.

Zié Mamadou Koné          

SourceL’Indicateur du Renouveau

Laisser un commentaire