Balotelli indiscipliné et déjà vers la porte de sortie à Brescia?

Après son aventure en ligue 1 en France avec les clubs de Nice et de l’Olympique de Marseille, l’attaquant italien Mario Balotelli (29 ans) avait décidé de retourner dans son pays. Mario a signé dans le club de sa ville de cœur Brescia.

Malheureusement, ses performances (5 buts en 19 matches de Serie A) et sa mauvaise conduite ne jouent pas en sa faveur. Outre sa piètre performance, l’italien ne fournit presque pas d’effort pour gommer sa réputation d’enfant terrible du football transalpin.

Son président, Massimi Cellino s’était d’ailleurs permis de comparer son attaquant à un enfant. « Je le voulais. Nous attendions quelque chose plus de sa part, mais qui n’est malheureusement pas venu. Mario se met en avant pour des raisons autres que le football comme le chat et Twitter et ce n’est pas une bonne chose pour moi. Dans certaines attitudes hors du terrain, il s’est révélé trop superficiel, un enfant ».

Tout ceci rend l’avenir de Balotelli incertain au sein du club italien. Sans oublier la clause achevant automatiquement son contrat en cas de relégation de Brescia.

Toutefois, le départ de Balotelli pourrait être effectif avant la fin de la saison en raison de son absence lors d’une séance d’entrainement. Une absence qui n’avait d’ailleurs pas été justifiée selon les responsables du club. Mais pour La Gazzetta dello Sport, l’ancien marseillais assure qu’il avait prévenu ses dirigeants.

Ce mercredi, même si Balotelli était présent à l’entrainement, il est loin d’être tiré d’affaire puisque le quotidien sportif ajoute que le club lui reproche également de ne pas avoir respecté les consignes d’entretien physique durant le confinement.

Le joueur est accusé d’être en surpoids. Mais l’attaquant italien refute ces affirmations. La Gazzetta dello Sport a conclu que Brescia pourrait se servir de l’absence du joueur mardi à l’entrainement pour engager une action en justice afin de casser le contrat avec son joueur. Ce qui pourrait être une aubaine pour les courtisans brésiliens du Transalpin.

Source: Sports Illustrated

Laisser un commentaire