ATTAQUES KAMIKAZES CONTRE FAMA ET LA POLÉMIQUE AUTOUR DU CHARNIER DE GOSSI : LE DIRECTEUR DE LA DIRPA DÉCRYPTE ET RASSURE

La Direction de l’Information et des Relations Publiques de l’Armée (DIRPA) était face à la presse, le lundi 25 avril 2022. Objectif : édifier sur l’évolution de la situation sécuritaire dans le pays surtout après une attaque Kamikaze simultanée contre trois emprises des Forces Armée Maliennes (FAMa) le 24 avril 2022, au centre du pays. Une occasion également mis à profit par le Directeur de la DIRPA, le Colonel Souleymane Dembélé pour décrypter toute l’incohérence autour de la découverte d’un charnier à Gossi quelques heures après la rétrocession du camp de Barkhane à l’armée malienne.

Découvrir un charnier, avoir une vidéo de la scène d’enterrement, anticiper une volonté obscure du Mali et ses nouveaux partenaires à faire porter le chapeau à la Barkhane sont entre autres les agissements de la force française en retrait du Mali que le Directeur de la Dirpa, le Colonel Souleymane Dembélé trouve paradoxale. Aussi trouve-t-il incohérente la mise à la disposition de la presse, pour la première fois de telles images militaires pour des fins de campagnes de communication. C’est pourquoi, le colonel a qualifié cette action de fuite en avant de la force Barkhane pour détourner l’attention de son échec dans la lutte contre le terrorisme au Mali. Selon lui, elle trouve tous les moyens possibles pour qualifier la montée en puissance de l’armée malienne grâce à ses nouveaux partenaires Russes d’exaction. Ce que Barkhane ne saurait pas selon la DIRPA, la population de Gossi, lors des dernières visites de prise de contact avec l’armée malienne a affirmé l’existence de ce charnier bien avant l’arrivée des FAMa. A cela, il faut ajouter l’état putréfaction des corps confirme cette thèse. De toutes les façons, il a rassuré qu’une enquête a été ouverte par les services compétents de l’armée pour situer les responsabilités, même si quelques fois, la force Barkhane tente d’intimider cette enquête par des opérations d’espionnages et de surveillance. En effet, les missions sur les lieux ont été prises pour cible à deux fois. Le 20 avril, un véhicule de la première mission de reconnaissance des FAMa ayant découvert le charnier a été endommagé par un tir d’obus d’une impressionnante précision. Apres, une autre mission des enquêteurs sur le lieu a été assisté près d’une heure et demie par un drone non identifié.

Aussi, le Directeur Dembélé a manifesté sa surprise de constater que cette emprise, épargnée durant des années d’occupation de la force française, soit la cible de plusieurs tirs d’obus à seulement quelques heures de sa rétrocession à l’armée malienne.

Concernant l’autre point de communication, notamment sur l’attaque Kamikaze simultanée successivement contre les camps de l’armée à Sevaré dans la région de Mopti et Niono et Bapho dans région de Ségou, le colonel Souleymane Dembélé a souligné que c’est une forme d’attaque qui manifeste la tentative désespérée des Groupes Armés Terroristes de signaler leur présence malgré de lourdes pertes qu’ils subissent à travers les offensives de l’armée malienne. Par ailleurs, il a tenu à saluer et féliciter la réaction prompte et efficace des FAMa sans quoi, les dégâts allaient être, sans doute, pires. A ses dires, les sentinelles positionnées au niveau des différents postes attaqués ont réussi avec dévouement à stopper l’avancée fulgurante des véhicules piégés sur les camps. Ce qui a obligé les kamikazes à se faire exploser avant d’atteindre leur cible à l’intérieur des casernes. Certes que 6 hommes sont tombés du rang des FAMa, 13 de ces assaillants ont été neutralisés sur place sans compter le bilan de l’opération de ratissage qui se poursuit toujours.

La Direction de l’Information et des Relations Publiques de l’Armée (DIRPA) a tenu à rassurer la quiétude des Maliens sur cette attaque qui a suscité beaucoup d’interrogations à un moment où la montée en puissance de l’armée malienne animait tous les débats publics.

Issa Djiguiba

Source: Le Pays

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.