Attaque terroriste contre la population civile : Le signe de la montée en puissance des FAMas

Ces derniers temps, les attaques se multiplient contre les populations civiles au centre de notre pays. Certes, on regrette la disparition de nos compatriotes, mais à l’analyse de la situation,  on comprend bien que les terroristes sont au bout de leur souffle et le désespoir s’installe dans leur camp.

Le Mali enregistre plusieurs attaques contre les populations innocentes. Les dernières en date sont celles de Bankass et autres localités environnantes. Ces actes djihadistes pour semer  le doute en la population et les autorités de la transition.  Car auparavant,  ces gens ciblaient seulement les camps militaires et les postes de contre. Mais avec la montée en puissance de l’armée malienne et la destruction de plusieurs bases des djihadistes, on constate qu’ils n’ont plus d’autres choix que de s’attaquer à la population civile.

Certes, c’est difficile, mais c’est aussi le moment pour toutes les populations maliennes de faire preuve de sérénité tout en continuant de collaborer avec les forces de sécurité sur le plan information et autre.

Après l’attaque de Bankass, plusieurs autorités de notre pays ont été sur place pour présenter les condoléances des plus hautes autorités du Mali.  C’est aussi le moment difficile pour les djihadistes,  car leurs plans sont déjoués grâce aux efforts et engagements de l’armée malienne.

Autre constat de cette situation d’attaque des djihadistes  est qu’au moment où tout monde place sa confiance en les autorités de la transition, la question de renouvellement de mandat de la MINUSMA bat son plein, occasion pour faire croire que ce que l’armée fait sur le plan sécuritaire est insuffisant.

Par ailleurs,  l’armée doit encore faire le diagnostic de ce qui se passe pour trouver une solution idéale pour la paix. L’objectif des djihadistes et complices serait de créer la méfiance entre la population et les autorités enfin de mener à bien leurs projets macabres.  Raisons pour laquelle,  la population doit cesser la collaboration avec ces gens, car un jour ça peut tourner au vinaigre.

Déjà plusieurs opérations sont annoncées par l’armée pour identifier et traquer les auteurs des exactions barbares.

Sery Diarra

Source: Maliweb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.