ASSIMI GOÏTA REÇOIT LES GOUVERNEURS DE RÉGIONS: DES POPULATIONS ATTENDENT DES SOLUTIONS À L’INSÉCURITÉ

Le Président de la transition, le Colonel Assimi Goita et son gouvernement reçoivent les gouverneurs de régions depuis ce lundi 25 juillet au palais de Koulouba. Selon la présidence, l’objectif est de donner la parole aux représentants de l’Etat, afin qu’ils exposent les difficultés de leurs régions. A l’intérieur du pays, des populations attendent beaucoup de cette rencontre. notamment pour contrer l’insécurité.

Dans son discours d’ouverture, le Président de la transition a rappelé aux gouverneurs leur mission. Selon lui, « administrer le pays, c’est d’abord assurer la sécurité des concitoyens dans le but de préserver la cohésion et la paix sociale », a déclaré le colonel Assimi Goïta. A Bandiagara, la population attend du gouverneur, un bon rapport de la situation qui prévaut dans la région. « Dans la région de Bandiagara, le gouverneur est au courant de ce qui se passe. Depuis 2015, nous n’arrivons pas à cultiver. Nous voudrions qu’il passe ce message au Président », souligne un habitant de la localité. « Espérons que tous ceux qui seront dits là-bas que les autorités puissent les prendre à bras le corps », recommande un autre. « Les femmes de Bandiagara souffrent beaucoup, il faut qu’ils disent réellement ce que nous sommes en train de vivre », martèlent des habitantes.

Qu’ils écoutent bien les gouverneurs pour la stabilité du pays« 

Dans la région de Sikasso, si certains saluent cette initiative, pour d’autres, le gouverneur même n’est pas au courant de tout ce qui se passe dans sa localité. « Les gouverneurs ne peuvent pas parler à 100% au nom de la population, surtout sur le plan sécuritaire. Il y a des attaques par-ci, par-là dont les gouverneurs ne sont même pas au courant », affirme un habitant peu enthousiaste à cette rencontre. « Nous ne réclamons que la sécurité, celle de nos localités et du pays tout entier », nous confie une dame. « Qu’ils écoutent bien les gouverneurs pour la stabilité du pays », poursuit un autre habitant de la troisième région.

Dans le nord du pays, plus précisément à Tombouctou, la population pense que cette rencontre sera l’occasion pour le chef de l’État de savoir ce qui se passe dans les régions du nord. Il faut noter que cette rencontre du Président de la transition avec les administrateurs régionaux est une première. Elle a commencé hier et doit prendre fin ce mardi. Cependant elle se tient dans un contexte marqué par la multiplication des attaques terroristes à l’encontre des civils et des forces de sécurité.

Source : Studio Tamani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.