Arne Collatz, Porte-parole du ministère allemand de la Défense : « Les actes de Camara signalent autre chose que ses mots »

Le Porte-parole du ministère allemand de la Défense avance que le refus de survol est intervenu malgré des assurances contraires données par le ministre de la Défense, Colonel Sadio Camara, lors d’un entretien téléphonique, le 11 août à son homologue allemande, Christine Lambrecht.

La décision a été prise après un nouveau refus de survol par les autorités maliennes, selon le ministère fédéral de la Défense.  «Le gouvernement malien a, encore une fois, refusé d’autoriser un vol prévu aujourd’hui qui devait assurer une rotation de personnel», a expliqué un porte-parole du ministère. En conséquence, «nous suspendons, jusqu’à nouvel ordre, nos opérations de reconnaissance et les vols de transport par hélicoptère », explique le porte-parole du ministère allemand de la Défense, car «il n’est plus possible de soutenir la MINUSMA sur le plan opérationnel», ajoute-t-il. Selon www.dw.com, «le refus de survol est intervenu malgré des assurances contraires de la part du ministre malien de la Défense, Sadio Camara, lors d’un entretien téléphonique jeudi 11 août 2022 avec son homologue allemande, Christine Lambrecht.» « Les actes de Camara signalent autre chose que ses mots », a déclaré Arne Collatz face à la presse, citée par DW.com.

 

Abdoulaye Diop, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale : « L’Allemagne est plutôt invitée à se conformer au nouveau mécanisme d’approbation des rotations de contingents »

Le chef de la diplomatie malienne a réagi à l’annonce de la suspension par l’Allemagne de ses opérations militaires au sein de la Minusma. Le ministre Abdoulaye Diop souligne que « l’Allemagne est plutôt invitée à se conformer au nouveau mécanisme d’approbation des rotations de contingents ».

Sur son compte Twitter, le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale annonce que le ministre Abdoulaye Diop a reçu en audience, le vendredi 12 août 2022,  l’Ambassadeur d’Allemagne au Mali, venu échanger sur des questions d’intérêt commun, y compris celle relative à la rotation du contingent allemand de la MINUSMA.

Le même jour, le chef de la diplomatie malienne a fait un tweet  en mentionnant des « fausses informations faisant état d’un refus du Mali d’accorder l’autorisation  de survol ». « Suite aux fausses informations faisant état d’un refus du Mali d’accorder l’autorisation  de survol, l’Allemagne est plutôt invitée à se conformer au nouveau mécanisme d’approbation des rotations de contingents agréé avec la MINUSMA pour des impératifs de sécurité nationale », a posté le ministre Diop sur son compte personnel.

Source: Le Challenger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.