Armée de l’Air : Le centre médical de la base 101 de SÉNOU renforcé

Le chef d’état-major de l’Armée de l’Air, le général Souleymane Bamba, a procédé, hier, à l’inauguration de deux salles d’hospitalisation du centre médical de la base aérienne  101 de Sénou. C’était en présence du commandant de la légion aérienne n°1, le colonel Mohammed I Dolo, du représentant de la MINUSMA, le colonel Boureima Soumana Mariam et du maire de Sénou, Mme Mariam Traoré.

 

D’un montant d’environ 24 millions de F CFA, financé par la MINUSMA,   ces infrastructures bien équipées  ont été réalisées dans le cadre du projet à impact rapide du programme  «Stabilization and  Recorvery», de la Mission onusienne dans son volet «action civilo-militaire». «Cette réalisation constituera un renfort substantiel aux infrastructures déjà en place et donnera un visage nouveau à ce centre médical », a indiqué la représentante de la MINUSMA, tout en espérant  que ces ouvrages permettront un accès plus facile aux soins et amélioreront les conditions de prise en charge des militaires et leurs familles ainsi que toutes les populations des quartiers riverains.

En outre, le colonel Boureima Soumana a émis le souhait que les infrastructures mettront le personnel du service de santé dans de meilleures conditions de travail.  Par ailleurs, le colonel Mariam a invité les bénéficiaires à un usage à bon escient afin d’en assurer sa pérennité, tout en réitérant la volonté  de la MINUSMA  à accompagner nos autorités dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Dans la même lancée, le commandant de la légion aérienne n°1 a soutenu que ces ouvrages viennent à point nommé pour «nous soulager d’un souci qui appartient désormais au passé et qui était la promiscuité de l’unique salle d’hospitalisation, abritant militaires et civils, hommes et dames, bref parents et enfants».

«Ces deux salles viendront très bientôt renforcer la capacité  de l’infirmerie de la base aérienne 101 qui, en plus des militaires et de leurs familles, reçoit des populations riveraines de la base notamment celles de Sénou et environs », a déclaré le colonel Mohammed I Dolo. Il a invité également le personnel sanitaire à être des conseillers auprès des futurs utilisateurs de ce « joyau» pour le maintien en conditions d’hygiène maximale des locaux car, dit-on, « la santé rime avec la propreté ». «Avoir une infirmerie de ce genre avec les commodités requises est une très bonne chose, mais l’entretenir en y apportant le plus grand soin en termes de propreté serait meilleur», a-t-il indiqué à l’adresse de l’ensemble des bénéficiaires.

Bembablin DOULBIA

SourceEssor

Laisser un commentaire