Arcane politique : Le Comité stratégique du M5-RFP en lambeaux

« Nous ne reconnaissons plus le CS/M5-RFP dans son fonctionnement actuel même si nous restons profondément attachés et fidèles à la vision du M5, à l’idéal du Malikura pour lequel le peuple s’est battu au prix du sang. Nous ne permettrons à personne de s’approprier du M5 pour en faire un instrument personnel». Ce propos émane de la dissidence du Comité stratégique M5-RFP, qui s’est illustré en fin de semaine

par une conférence de presse à la Maison de la Presse. Pour la circonstance plusieurs figures emblématiques de la nouvelle tendance se sont succédé au pupitre pour exprimer leur désarroi face à ce qu’est désormais devenu, selon eux, le Comité stratégique sous la présidence du Premier ministre Choguel Kokalla Maiga. Usurpateur, calculateur, machinateur sont les épithètes qu’a fait pleuvoir Oumar Abdou Touré alias Ladji Kaoural pour qui l’actuel chef du gouvernement celui qui a plus créé de division entre les Maliens depuis l’indépendance. Pour celui qui a essuyé une agression physique en règle par les pro-Choguel, lors d’une certaine réunion extraordinaire du CS/M5 du 7 avril 2022, pour refus d’évacuer la salle sur ordre du président du Comité stratégique, les manœuvres du PM n’ont d’autres objectifs que de ratisser large au sein du M5 au profit de sa propre formation politique le MPR. Et pour ce faire, estime-t-il, des jeunes rebelles sont instrumentalisés à coups de distributions de postes de chargé de mission dans divers ministères.

Par ailleurs d’autres membres de ce nouveau clan du CS/M5-RFP tels que Youssouf Daba Diawara, Ousmane Doumbia, Mamadou Konaté …… ont appelé à l’unisson autour des objectifs initiaux du M5 qui étaient entre autres l’accompagnement des FAMa dans leur mission de sécurisation du territoire, la rupture avec les anciennes pratiques de gouvernance, la refondation de l’Etat ; l’organisation d’élections libres, crédibles et transparentes. Autant d’objectifs dévoués et trahis, à leurs yeux, au point de vouer le M5 à la sellette par rapport à ces questions qui commencent à irriter le peuple.

Somme toute, cette nouvelle branche du CS/M5-RFP, qui prétend être porteuse du vrai esprit fondateur de ce mouvement, est convaincu de faire échec à la volonté affichée du PM de réduire le Comité stratégique en caisse de résonance de ses services et d’amorcer la transformation en mouvement dévoué à sa cause.

 

Ousmane Tiemoko Diakité

Source: Le Témoin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.