APRÈS 40 CIVILES TUÉS PAR LES TERRORISTES À TÉSSIT : LES FAMA NEUTRALISENT 57 TERRORISTES ET DÉTRUISENT DIVERS MATÉRIELS

La Commune de Tessit (cercle d’Ansongo, région de Gao) a été victime le jeudi, 17 février 2022 d’une attaque barbare de la part des ennemis de la paix.

Une fois informées de la situation, les Forces armées maliennes ont très rapidement déployé  des hommes sur le terrain afin de sauver des vies. C’est suite à ce ratissage que les FAMA ont neutralisé 57 terroristes et détruit divers matériels. On note également du côté de notre vaillante armée  8 morts, 14 blessés, 05 portés disparus et 02 véhicules détruits.

Selon des sources locales, il y a d’abord eu des frappes aériennes visant des positions de groupes terroristes suivies de la descente des éléments FAMa sur le terrain pour ratisser la zone.

La commune de Tessit a été jusque-là une zone d’insécurité grandissante où les groupes terroristes font la pluie et le beau temps. Une vingtaine d’hommes ont été d’ailleurs tués avant-hier dans cette même zone. Cet acte ignoble serait l’œuvre de l’Etat Islamique au Grand Sahara. Cette région est aussi depuis des années le théâtre de violentes confrontations entre les groupes terroristes rivaux qui se disputent le contrôle des différents villages et hameaux.

Au cours de cet acte terroriste survenu le jeudi, rapportent ces sources, plus d’une quarantaine de civils ont été tués dans la commune de Tessit par les groupes extrémistes. Ceux qui ont réussi à échapper ont tout perdu et sont sur les routes du désespoir. Ces massacres interviennent dans un contexte où les groupes extrémistes opérant dans la zone s’affrontent entre eux et s’en prennent aux populations civiles innocentes.

Selon de nombreuses sources locales, les combattants de l’EIGS ont commis des graves atrocités avec des personnes tuées et des maisons incendiées. Selon Fahad Ag Almahmoud, huit personnes ont été exécutées, le 14 février, par l’EIGS entre Abagazgaz et Harim à environ 8 km du village de Tessit.

Déjà engagées sur le terrain, les FAMa doivent s’investir d’avantage pour venir en aide aux familles éplorées et aux déplacés qui ont été dépouillés de tous leurs biens.

Brehima DIALLO

Source : 22 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.