Aides à la presse: 2018 à 2021: les organes de presse attendent un audit du gouvernement

Plus de 600 millions de FCFA volés Depuis les révélations faites par le ministre de la Communication, Harouna Toureh, lors de son passage à l’émission «Mali Kura Taasira» dire que la Maison de la presse a perçu 600 millions de francs CFA au titre des aides à la presse 2018 à 2021. Les Directeurs de publication étaient interloqués d’apprendre la nouvelle et se sont posé des questions sur l’utilisation des fonds.

À entendre le président de la Maison de la presse, Bandiougou Danté, lors de sa conférence de justification, un certain montant serait prélevé sur ses 600 millions de F CFA pour combler le fonctionnement de la Maison de la presse. Méprise de sa part, car les 600 millions de F CFA sont versés uniquement au compte de l’aide à la presse dans le compte bancaire de la Maison de la presse. L’actuel président de la Maison de la presse est fonctionnaire des Collectivités (enseignant de son État, ancien syndicaliste).

De quoi se mêle-t-il ?

Mali Kura taasira: un gouvernement qui ne respecte pas sa parole

C’est du moins le sentiment général qui se dégage suite au grand oral des ministres. Les bonnes intentions et les bonnes paroles ne suffisent pas pour convaincre le peuple. Il faut respecter sa parole donnée. L’émission «Mali Kura taasira» a pris fin avec un grand entretien entre des journalistes et le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga, vendredi 10 juin 2002, au Centre international de conférence de Bamako (CICB), en présence de tous les membres du gouvernement. Le jeu valait la chandelle.

Sur les vingt-huit (28) ministres du gouvernement, tous ont passé au baccalauréat probatoire. Tous avaient bien assimilé la leçon du jour. La calamité de la transition Assimi II du 7 juin 2021 serait que nos gouvernants ne tiennent pas parole.

Source : L’Inter de Bamako

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.