AFFAIRES DES 49 MILITAIRES IVOIRIENS ARRÊTÉS AU MALI : LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ADJOINT DES NATIONS UNIES, JEAN-PIERRE LACROIX À BAMAKO POUR TROUVER UNE SOLUTION À LA SITUATION

Dans le cadre de sa visite de travail au Mali, le Sous-secrétaire général des Nations Unies, Chef des Opérations de Maintien de Paix, Jean-Pierre LACROIX, a été reçu le mardi 26 juillet 2022, par le Premier ministre, Choguel K. MAÏGA. En outre, il a co-animé une conférence de presse avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye DIOP. L’un des sujets abordés durant ces différentes rencontres fut l’affaire des 49 militaires ivoiriens arrêtés au Mali. Par rapport à ce sujet, le Chef du Gouvernement a renouvelé sa demande de clarification des liens légaux ou contractuels entre les militaires ivoiriens concernés, la société Sahel Aviation Service et le contingent allemand de la MINUSMA. Pour sa part, le Ministre DIOP a clarifié que le Mali a accepté les bons offices proposés par le Togo pour un règlement pacifique. Il a également indiqué que la procédure judiciaire suivait son cours. Quant à Jean-Pierre LACROIX, il a déclaré que l’extension du renouvellement du mandat de la MINUSMA est assortie d’une revue stratégique que l’ONU est disposée à conduire avec le Mali pour évaluer la Mission. « Nous pouvons travailler ensemble à définir les objectifs de la MINUSMA », a ajouté le sous-secrétaire général adjoint. Par rapport aux rotations des contingents des pays contributeurs de la MINUSMA, M. LACROIX, explique qu’il y a là une opportunité pour mieux clarifier les procédures afin d’assurer la fluidité et la transparence des rotations qu’il a jugées vitales pour l’efficacité de la Mission.

Source: Le Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.