Affaire des ristournes de la confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton au Mali (C-SCPC) : 2 des 6 suspects, DRISSA TRAORÉ et SOLOBA MADY KEITA, placés sous mandat de dépôt hier !

Les enquêtes concernant l’affaire dite des ristournes de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton au Mali (C-SCPC) se déroulent normalement. 2 personnes sur les 6 suspects ont été placées sous mandat de dépôt hier, mercredi 18 septembre 2019, dans l’après-midi. Il s’agit de Drissa Traoré et de Solo Mady Keita.



Des nouvelles dans le dossier dit « détournement » des ristournes de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton au Mali (C-SCPC) ! Hier, mercredi 18 septembre 2019,  deux sur les six suspects annoncés par le procureur Mamoudou Kassogué, ont été placés sous mandat de dépôt à la Maison d’arrêt centrale de Bamako.

Il s’agit de Solo Mady Keita, président de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton au Mali (C-SCPC) de Kita et de Drissa Traoré de Sikasso.

Ils seraient, selon nos sources bien introduites, arrivés à la Maison centrale d’arrêt de Bamako dans l’après-midi. Même si certains parlent de 4 des 6 suspects placés sous mandat de dépôt, nos sources proches de la Maison centrale d’Arrêt de Bamako nous précisent que seuls Drissa Traoré et Solo Mady Keita ont été enfermés.

Donc au moment où nous mettons cette information sous presse, la prison centrale de Bamako n’a enregistré  que  2 des 6  suspects dans l’affaire dite des ristournes  de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton au Mali (C-SCPC).

Selon d’autres sources bien introduites, trois autres suspects, Mpiè Doumbia, Mamadou Fomba et Alou Dembélé seraient placés sous contrôle judiciaire.

Il faut rappeler que le procureur de la République près le tribunal de grande instance de la commune III, en charge du Pôle économique et financier, Mamoudou Kassogué, a fait mention des six suspects lors de son point de presse du samedi 14 septembre. Il a aussi promis de continuer les investigations. L’arrestation de ces deux suspects prouve que les enquêtes vont bon train.

A suivre

Boureima Guindo

SourceLe Pays

Laisser un commentaire