78eme édition du Grand prix de la nation : Le cheval “WIZI” d’Aïcha Kouma s’adjuge le drapeau de la victoire

La Fédération malienne des sports équestres a organisé, le samedi 23 juillet dernier, au champ hippique de Bamako, la 78ème édition du Grand Prix de la Nation, la plus grande course hippique de la saison. À l’issue des épreuves, le cheval “Wizi” d’Aicha Kouma, précisément de l’écurie Chelsea, avec comme jockey Cheickné Haïdara dit Mémé, a remporté le drapeau de la victoire en surclassant ses adversaires dans l’épreuve des cracks sur une distance de 3 600 mètres.

Placée sous la haute présidence du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, la cérémonie était présidée par Dr Choguel Kokalla Maïga, Premier ministre et chef du gouvernement, en présence de Mossa AG Attaher, ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction Civique et de la Construction Citoyenne ; Modibo Kéita, ministre du Développement rural ; Youba Bah, ministre délègue auprès du ministre du Développement rural, chargé de l’Élevage et de la pêche ; Mohamed Haïdara, président de la Fédération malienne des sports équestres ; Fasséry Doumbia, directeur général du PMU-Mali.

chevaux venant de différentes écuries du champ hippique de Bamako et de la Ligue de Nioro du Sahel. Les chevaux étaient repartis sur quatre (4) courses : la course des demi-cracks sur une distance de 2 400 mètres ; celle des supers-cracks sur une distance de 2 200 mètres, une autre course des Pur-Sang sur une distance de 2 200 mètres et enfin la course des cracks, réservée aux meilleurs chevaux locaux sur une distance de 3 600 mètres.

Avant l’engagement des chevaux sur la piste, le président de la Fédération malienne des sports équestres se dit très heureux de recevoir le Premier ministre et les membres du gouvernement, ainsi que les autres délégations régionales pour célébrer cette 78ème édition du Grand Prix de la Nation. “Je ne saurai entamer ce discours sans rendre hommage aux Forces armées et de sécurité du Mali qui luttent au quotidien pour notre sécurité. C’est aussi le lieu de vous dire combien nous sommes heureux de votre gestion pendant cette période de Transition. Le citoyen lambda a retrouvé sa fierté, sa dignité et surtout son honneur à travers les actes posés. Je voudrai m’appesantir sur quelques détails qui font la fierté de notre association. Quand nous venions aux commandes de la Fédération, elle était dans une léthargie indescriptible. Grâce aux efforts du département de tutelle nous avons enregistré des avancées notoires : la clôture du Champ hippique qui est désormais sécurisé ; la réforme institutionnelle de la Fédération qui est aussi une réalité ; la redynamisation des ligues qui sont au nombre de treize (13) aujourd’hui ; l’augmentation de la prime des chevaux et la catégorisation des chevaux de sang amélioré”, a-t-il expliqué.

Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et des Sports chargé de l’Instruction Civique et de la Construction Citoyenne a indiqué que le Grand Prix de la Nation est une véritable fête sportive en République du Mali. “Les différentes courses auxquelles nous avons assisté en Demi-crack, Super-cracks ; Pur-Sang et Cracks, sont le témoignage de la bonne santé de cette activité sportive au Mali, mais aussi l’expression de mettre en place des actions robustes pour davantage promouvoir son rayonnement.

C’est pourquoi, l’État malien, à travers le département de la Jeunesse et des Sports, a érigé par la Loi N°2022-023 du 28 juin 2022, le Champ hippique en un service, pour booster davantage les activités hippiques et équestres, tout en participant à l’amélioration des races chevalines. C’est pour dire, Monsieur le Président de la Fédération, la promesse que j’ai tenue ici lors de la 77ème édition de prendre toutes les dispositions en vue de créer la Direction du Champ hippique”, a-t-il laissé entendre.

Après les différentes interventions, ce sont les demi-cracks qui ont entamé la course sur une distance de 2 400 mètres. Cette épreuve a été remportée par le cheval “Sotelma” de Kassim N’Diaye, suivi du cheval “Bagnéré” de Madoufing Junior et la troisième place est revenue au cheval “Tabarkala” de Fatoumata Mama Sylla. Quant à la course des Super-cracks sur une distance de 2 200 mètres, elle a été remportée par le cheval “Alberto” de la Ligue de Nioro, suivi du cheval “Sani” de la Ligue de Nioro et la troisième est revenue au cheval “EMAK II” de Mamadou Alou Kouma.

Pour la course des Pur-Sang, c’est le cheval “Ecologgia” de Mamadou Djigué qui a occupé la première place, suivi du cheval “Maradona” d’Awa Kouma et la troisième est allée au cheval “Baraouéli” d’Alou N’Diaye. La course tant attendue de la soirée, celle des cracks sur une distance de 3 600 mètres, a été remportée par le cheval “WIZI” d’Aïcha Kouma, avec comme jockey, Cheickné Haïdara dit Mémé ; suivi du cheval “Saramani”, le meilleur cheval de la saison dont son propriétaire est Mamadou Traoré et la troisième place est revenue au cheval “Bon-Père” de Mamadou Baba Sylla dit MBS.

Mahamadou TRAORE

 

78eme édition du grand prix de la nation :

Madoufing N’Diaye offre un cheval blanc au colonel Assimi Goïta

Le cheval offert par Madoufing

Le promoteur de l’écurie “Chelsea”, Madoufing N’Diaye, a profité de ce Grand Prix de la Nation pour offrir un cheval blanc au président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, pour tout ce qu’il a fait pour le Mali. En plus du président de la Transition, il a également offert un cheval respectivement au Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga et au ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction Civique et de la Construction Citoyenne, Mossa Ag Attaher, pour leurs efforts dans l’édification du pays.

Source: Aujourd’hui-Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.