VIDÉO : Regardez comment cette ministre s’est foutue de la race noire.

Regardez comment la ministre de la culture suédoise s’est bien foutue des nègres.

Deux questions suscitent notre curiosité en regardant cette vidéo : – Quel est l’artiste qui a fait ce gâteau, plein de clichés et aussi insultant ?

– La Ministre, avait-elle besoin de donner à manger à une œuvre d’art ? À moins que finalité était de faire passer un message !

Décidément les noirs ne cesseront pas d’être frustrés vu ce genre de réactions. Cette vidéo date de 2012, précisément le dimanche 15 avril. Lena Adelsohn Liljeroth ministre de la culture suédoise s’est trouvée bien embarrassée par une affaire dont elle se serait volontiers passée. Cette scène s’est déroulée lors d’un vernissage au musée d’art moderne de Stockhlolm en lien

avec le « World art day » (journée mondiale de l’art). Au cours de ce vernissage censé être axé sur la lutte contre l’excision et les mutilations génitales, la ministre de la culture a commencé à découper un large gâteau en forme de femme noire, commençant symboliquement par le clitoris. La ministre suédoise de la culture Lena Adelsohn Liljeroth dans une manifestation supposée attirer l’attention sur l’excision et les mutilations génitales et qui tourne à la farce de très mauvais goûtCependant, l’effet obtenu est le total contraire de l’effet recherché car il est difficile de ne pas voir dans ce gâteau la reproduction de stéréotypes racistes : femme noire avec une grosse bouche, des grosses dents et un gros ventre… L’effet est tel que de multiples réactions de personnes scandalisées sont apparues sur les réseaux sociaux. En Suède, Kitimbwa Sabuni, le porte-parole de l’association des Afro-Suédois avait sévèrement critiqué la ministre, tandis que des appels à la démission se sont fait entendre: « sa participation à cette manifestation alors qu’elle rit, boit et mange le gâteau, est une insulte pour les gens qui souffrent de provocations racistes et pour les femmes qui sont excisées ».

Quand à la ministre elle s’est défendue, même si elle dit « comprendre » les réactions négatives : « je comprends que c’était provocant et que la situation était plutôt bizarre. J’ai été invitée à parler lors de la journée mondiale de l’art au sujet de la liberté artistique et du droit à la provocation. Et puis, ils ont voulu que je coupe le gâteau. » La ministre ajoute que la colère de l’association des Afro-suédois devrait être dirigée contre Makode Aj Linde, l’artiste qui a créé le gâteau, et non contre elle. Pour l’artiste affirme t-elle, l’art aurait besoin d’être « provocant ».

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.