Vers une augmentation du prix du pain : Bientôt la baguette à 300F

C’est à la faveur d’une conférence de presse tenue le week-end que le bureau  exécutif de  la Fédération syndicale des boulangers et pâtissiers du Mali (FSBPM), a annoncé l’augmentation prochaine du prix du pain. Cette augmentation se fera en tandem avec celle de la quantité utilisée pour une miche de pain. Désormais, pour une baguette, le boulanger doit utiliser 300 grammes. Ce qui permettra au consommateur d’avoir une baguette de pain de qualité. De même, le poids de la miche va augmenter.

Dans une déclaration liminaire lue par le secrétaire général adjoint de la FSBPM Ibrahim Cissé, une assemblée générale extraordinaire sera tenue dans les jours à venir, pour fixer le délai d’entrée en vigueur de cette nouvelle décision.  La même déclaration a fait ressortir les raisons de l’organisation du secteur.  C’est après constat, que les boulangers et pâtisseries fonctionnaient sans professionnalisme à cause du manque des ressources humaines. Aussi, beaucoup d’entre eux évoluaient dans l’informel, sans aucun document légal, à savoir l’agrément. A ce manque d’organisation des professionnels dudit secteur,  s’ajoute l’immixtion de certains nantis de la place avec la création des boulangeries et pâtisseries, qu’ils confient à leurs proches.

C’est pourquoi,  ils ont décidé d’organiser la profession. D’abord, ils ont pensé à la revalorisation du métier du boulanger et pâtissier. Ensuite, la FSBPM a été créée pour améliorer les conditions des travailleurs, en vue de faire évoluer les conditions de livraison du pain. Egalement, elle travaille pour mettre au service de la profession, des personnes qualifiées, à travers la formation des employés dans les centres spécialisés avec le soutien de l’Etat. Aussi, la FSBPM servira d’interface entre l’Etat et les boulangers et pâtissiers.

Toujours pour avoir un produit de qualité sur le marché, il a été signé en 2016,  entre l’Etat, la FSBPM, les commerçants détaillants et les livreurs, un protocole d’accord sur le prix du pain. Pour Bamako et Kati il avait été  fixé  à 250F la baguette de 300 grammes et 125F celle de 150 grammes. Dans ledit accord, il a été aussi promis de redynamiser le cadre de la filière pain pour actualiser le prix. Aujourd’hui, ce que la fédération déplore, c’est que de 2016 à nos jours rien n’a été fait dans ce sens.

Pour le président de ladite fédération, Hamed Dembélé, dès la création de leur regroupement, une tournée a été entamée sur l’ensemble du territoire national pour prendre langue avec les professionnels du secteur de l’intérieur. Laquelle a servi à l’adhésion de plusieurs membres aux objectifs de la fédération.. Au cours de cette même campagne de sensibilisation 400 boulangers ont été répertoriés dans le district de Bamako et plus de 200 à l’intérieur du pays. La FSBPM, de part son caractère apolitique s’est engagée à redynamiser le secteur pour que les professionnels puissent véritablement trouver leur compte.

Diakalia M Dembélé

Source22 Septembre

Laisser un commentaire