Verdict de la cour constitutionnelle : 30 députés ressuscités dans 7 circonscriptions électorales

Du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation à la Cour constitutionnelle, 30 candidats à l’élection des 147 députés à l’hémicycle savourent leur victoire. Ils sont de retour du cimetière électoral en remplacement du même nombre de députés qui n’ont que leurs yeux pour pleurer. Ce, à la faveur des requêtes dont les 9 sages ont jugées recevables. C’était le jeudi 30 avril, au siège de l’institution.

Les résultats définitifs tant attendus par les candidats à l’élection des députés à l’Assemblée nationale du Mali pour la 6ème législature et leurs militants sont finalement un secret de polichinelle. Et pour cause, la Présidente de la Cour constitutionnelle, Manassa Danioko et ses 8 conseillers ont rendu public le verdict des résultats définitifs des élections législatives dont le 1er tour a eu lieu, le 29 mars et le second, le 19 avril 2020, avec un taux de participation de 35,25%. Plusieurs des 79__ requêtes sur lesquelles ils se sont penchés ont fait l’objet de rejet par la Cour constitutionnelle. Elle a sévèrement puni les requêtes concernant les remplacements d’agents électoraux dans les bureaux de vote.

Les résultats de la Cour constitutionnelle se sont fortement joui de ceux proclamés par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Si 5 candidats ont été repêchés au 1er tour par les 9 sages pour compléter les 17 admis par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation à 22, cette fois-ci, l’écart entre les deux résultats est grand. Car le département de Boubacar Alpha Bah dit Bill avait déjà ajourné 30 candidats dans les 7 circonscriptions électorales que nous analysons. La décision de la Cour qui est incontestable a redonné le sourire à ces candidats qui n’ont pas dormi sur leurs lauriers.

A la suite de l’examen de la forêt de requêtes déposées au niveau de la Cour constitutionnelle, Manassa et ses collègues ont jugés certains recevables et d’autres irrecevables. Dans 7 circonscriptions électorales de Bamako et de l’intérieur, les résultats ont connu un grand changement. Les candidats déclarés élus par le ministre Bill se sont désillusionnés, le soir du jeudi 30 avril. Les manquements graves aux dispositions de la  loi électorale ont été décelés. « Des bourrages d’urnes, achats de conscience et  remplacement des agents électoraux sont passés par-là », si l’on en croit les sages de la Cour constitutionnelle.

Dans la circonscription électorale de la commune 1 du district de Bamako, l’alliance RPM-Adéma-Pasj qui était donnée perdante, est finalement déclarée victorieuse sur la liste Yelema Prvm-Fasoko avec 7.944 voix, soit 51,72%. Donc les députés qui vont représenter la commune 1 sont : Mamadou Frankaly Kéita et Oualy Diawara.

En commune 5 du district de Bamako, avec 17.280 voix, soit 50,32%, la liste de l’Alliance RPM-APR bat celle de l’URD-Adéma-Pasj-ADP Maliba. Cette victoire ouvre le chemin  de l’hémicycle au 1er vice-président de la 5ème législature, Moussa Timbiné, Ibrahim Bagayoko et Oumou Coulibaly.

Les résultats définitifs de la circonscription électorale de la commune 6 donnent Mariam Kagnassy, Mamadou Soumaoro et Maohamed Sanogo gagnants sur la liste de l’alliance Adéma-Pasj- RPM-PS face à l’alliance URD-LDC. Ils ont obtenu 5.179 voix, soit 54,76%.

Le chamboulement s’est fait constater aussi à l’intérieur du pays. Ainsi, dans la circonscription électorale de Kati, l’alliance RPM-URD-Adéma-Pasj gagne contre l’Alliance Asma-CFP-UM-RDA-ADJ Honronya ton-Prvm Fasoko avec 50.555 voix, soit 50,61%. Un résultat qui fait que Youssouf Camara, Domo dite Adama Sidibé, Siaka Batouta Bagayoko, Gouagnon Couliblay, Aïssata Maïga, Tiassé Coulibaly et Sadio Doumbia représenteront le cercle de Kati à Bagadadji.

Les 7 députés de la circonscription électorale de Sikasso sont élus sur la liste de l’Alliance RPM-Codem-URD avec 41.074 voix, soit 50,05% contre la liste de l’alliance Adéma Pasj-FCD-Asma-CFP-ADP Maliba. Ce sont : Mamadou Tangara, Hahoua Traoré, Chaka Traoré, Abou Bagayoko, Fatoumata Kanouté, Nouhoum Bocoum et Kadidia Ouologuem.

S’agissant de la circonscription électorale de Bougouni, les candidats de l’alliance CDS Mogotiguiya- Adéma-Pasj-Codem ont été repêchés contre ceux de l’Alliance RPM-URD-MPM avec 44.562 voix, soit 50, 10%. Les députés de Banimonotié pour les 5 ans à venir sont : Drissa Sangaré, Soungalo Togola, Maïmouna Marico et Dièminètou Fomba. Zoumana N’Tji Doumbia fait sa valise et Bakary Togola broie le noir dans sa cellule, l’immunité parlementaire est devenue pour lui comme les raisins pour le renard.

Dans la circonscription électorale de Koro, Marcelin Guiguéré, Hamidou Agouno Djimdé, Yogoïré Dougnon et Djouwaratou Zormé sont sortis entre les pattes de l’éléphant. Ils ont été repêchés avec 39.375 voix, soit 58,30%. Et cela, sur la liste « Le Mali qui bouge »  ‘’AMA KENE’’ contre la liste propre de la Codem. La quenouille a perdu ses fils à Koro.

Les performances des partis politiques

Un autre enseignement qu’on peut tirer de ces élections législatives, c’est qu’aucun parti n’a eu le nombre de député suffisant pour avoir la majorité absolue. Le parti au pouvoir, RPM s’arroge tout de même  la part du lion, mais en régressant  avec 51 députés contre 70 députés obtenus en 2013. Du coup, il perd 19__ sièges à l’Assemblée nationale. Il est suivi de l’un des  enfants fâchés de l’abeille solitaire, l’URD qui fait un léger progrès avec 19 députés contre 17 en 2013.

La mère de ses alliés dans la plupart des circonscriptions électorales, Adéma-Pasj,  progresse avec 24 députés contre 16 obtenus en 2013. Elle devient la 2ème force politique du Mali. Le MPM de Hady Niangadou, d’un député, réussit à se forger 10 sièges à l’hémicycle. Il est suivi d’ADP Maliba d’Aliou Boubacar Diallo qui met 6 députés dans sa poche. La déception s’éclate du côté de la Codem de Poulô avec 5 députés. Ce nombre est stagnant pour ce parti depuis 2013. L’Asma CFP de Soumeylou Boubèye Maïga qui avait plus de 20 députés, l’UDD de Tiéman Hubert  Coulibaly et le Mali qui bouge de Marcelin Guinguéré, se gargarisent avec 4 députés chacun. Yelema de Moussa Mara et Sadi d’Oumar Mariko obtiennent chacun 3 députés. Le Parena de Tiébilé Dramé, le CDS Mogotiguiya de Blaise Sangaré et l’Espoir d’Ansongo ont 2 députés chacun. En outre, il y a des partis qui ne sont sortis des urnes qu’avec un seul député. Il s’agit de Prvm Fasoko, UM RDA, MPR, PDS, PMK, Ufdp, PS Yelenkura et l’APR. Les Maliens attendent beaucoup de ces députés. Ils doivent tout faire pour être à la hauteur des missions à eux confiées. Il ne faudra pas que la montagne accouche d’une souris.

Après la tombée de ce verdict, les militants des candidats recalés dans les circonscriptions électorales de la commune V, Kati et  Bougouni ont déjà commencé à investir la rue pour manifester leur mécontentement des résultats officiels de la Cour constitutionnelle.

Bazoumana KANE

Source: Le Prétoire

Laisser un commentaire