UN MOIS APRÈS SON INSTALLATION À LA PRÉSIDENCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE: MOUSSA TIMBINÉ MULTIPLIE LES INITIATIVES POUR CONVAINCRE

RÉÉLU EN COMMUNE V DU DISTRICT DE BAMAKO GRÂCE À UN REDRESSEMENT À SON PROFIT DES RÉSULTATS ISSUS DES DERNIÈRES LÉGISLATIVES, MOUSSA TIMBINÉ, FIGURE MARQUANTE DU RPM, LE PARTI PRÉSIDENTIEL, A ÉTÉ PORTÉ À LA PRÉSIDENCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE SANS RÉELLE SURPRISE. PREMIER VICE-PRÉSIDENT SOUS LA LÉGISLATURE SORTANTE (DÉCEMBRE 2013-MAI 2020) IL A RASSEMBLÉ SUR SON NOM 134 DES 145 VOIX QUI SE SONT EXPRIMÉES.

C’est dire qu’il a collecté très largement au-delà des 51 élus attribués à sa formation politique dont le directoire-il importe de le noter-lui préférait un autre baron, Mamadou Diarrassouba, ancien questeur de l’institution. Un mois après ce sacre qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive, eu égard notamment à la proximité de l’ancien leader estudiantin avec le président IBK qui a cautionné voire imposé sa candidature aux caciques rétifs du parti, Moussa Timbiné a inscrit à son actif plusieurs initiatives. Elles tendent à lui procurer une certaine crédibilité et plaident pour son maintien au perchoir dans l’hypothèse d’une reconduction de l’actuelle majorité à l’issue d’élections partielles dont le principe ne fait pas encore l’unanimité au sein de la classe politique et de la société civile maliennes.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

Laisser un commentaire