Transition, crise sécuritaire et Koulouba 2022 : Assimi au four et au…miel?

De sources bien informées, la junte militaire aura son candidat à la prochaine élection présidentielle. Ce joker ne serait nul autre que l’homme fort du CNSP, le Colonel Assimi Goïta, dont les faits et gestes sont désormais scrutés à la loupe.

Il voyage désormais avec une régularité étonnante. Le vice-président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, c’est de lui qu’il s’agit, ressemble déjà à un chef d’Etat-major de l’Armée, mais aussi à un président de la…République. Il vient de poser fièrement ses valises dans des capitales des pays voisins, devisant sereinement avec ces dirigeants, dans les salons présidentiels (donc de luxe). Or, le luxe est attirant et tentant…. Assimi Goïta est aussi régulièrement au chevet des troupes dans le Mali profond. Est-il dans la peau du futur chef suprême des Armées? Lui seul le sait! Il est au four et au moulin, en attend le …miel ?

« Contrairement à ce qui s’est passé en 2012, ce coup d’État résulte d’une synergie entre officiers de plusieurs corps, souligne le chercheur Marc-André Boisvert, spécialiste de l’armée malienne. Ce putsch n’a pas nécessairement été planifié, mais il a été mûri. » En faisant don à différentes casernes des forages estampillés par son nom, le vice-président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, non seulement descend dans l’arène, mais semble surtout lorgner le pouvoir post-Transition.

Des forages estampillés en son nom ! Le vice-président de la transition, le Colonel Assimi Goïta, a-t-il troqué son uniforme kaki contre le costume des hommes politiques ? Difficile de répondre à cette question. Toujours est-il que le vice-président agit exactement comme un homme politique.

En effet, les Maliens l’ont vu faire des dons dans les casernes. Jusqu’ici, tout va bien, puisque les militaires et leurs ayants droit en ont fortement besoin en cette période particulièrement dure.

Seulement voilà, les forages offerts portent le nom du Colonel Goïta, qui agit alors comme un homme politique, sauf que celui-ci serait dans son rôle.

Mais, à quelle fin, agit-il de la sorte ? Mystère et boule de gomme. Il faut dire que le Colonel Assimi Goïta n’est pas à son premier coup et certainement pas le dernier. Puisque l’on se rappelle, en octobre dernier, c’est lui qui a procédé à l’évacuation des ordures qui se trouvaient au dépôt de transit de Médina-Coura. À l’époque, des jeunes brandissaient des affiches à son effigie pour lui témoigner leur reconnaissance.
Pour un haut gradé, qui le connaît bien, Assimi Goïta est plutôt « posé et réfléchi ». « Il est proche des troupes et à l’écoute de ses hommes ». Et ses enseignants du Prythanée militaire d’exprimer leur admiration: « C’était un très bon élève, raconte l’un d’eux. Il était assidu et solitaire. »

Son cabinet de Vice-président a l’allure d’un mini “shadow cabinet” au sein duquel l’Homme reçoit, consulte et examine des “dossiers”. “Le Colonel pourra se donner un destin national sans coup férir”, confie un connaisseur des arcanes de l’Armée. Assimi Goïta franchira-t-il le rubicond pour se lancer dans la course pour la conquête du palais de Koulouba? Des indices le laissent penser.

Bruno D SEGBEDJI

Source : Mali Horizon

Laisser un commentaire