Suppose conflit d’intérêt entre IBK et MAHMOUD DICKO : qu’en est-il en réalité ?

L’opinion nationale a été délibérément manipulée ces derniers jours par une certaine communication selon laquelle une supposée bisbille se serait manifestée entre IBK et Son Eminence Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique du Mali. L’intox a été méticuleusement préparée et présenté avec doigté si bien qu’il s’est répandu comme une traînée de poussière.

Selon les allégations, le Chef de l’Etat, probablement gêné de la visite de Dicko chez ATT à Dakar, aurait  retiré à l’Imam le véhicule qu’il aurait donné à celui-ci auparavant et Dicko aurait même sollicité le mastodonte de Banconi Haïdara pour que ce dernier intercède auprès de Mandé Massa en sa faveur.

En fait, il n’en est rien, de sources fiables.

D’abord, le véhicule en question n’est pas un don dont IBK aurait gratifié l’Imam.

Ensuite, assurent nos sources, l’idée selon laquelle Mahmoud Dicko aurait démarché le Chérif relève d’une utopie quand on sait la nature de la relation entre ces deux dignitaires musulmans d’une part, et pour qui comprend que Haïdara ignore tout de ce qui lie IBK à celui qui est considéré comme son éminence grise, d’autre part.

Par ailleurs, l’entourage de l’Imam Dicko met en cause le professionnalisme des organes de presse auteurs de cette désinformation distillée à la légère avant même de se donner la peine de vérifier conformément aux principes élémentaires de ce noble métier de journaliste.

Quant à l’Imam Dicko, il était injoignable jusqu’au moment où nous mettions cette information sous presse. Il nous est revenu qu’il était à Djenné pour les obsèques de l’Imam de la grande mosquée de cette ville mystérieuse.

ABDOUL NIANG

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.