Soutien aux FAMa: le MPJ-Mali sur les fonts baptismaux

La Maison de la presse a service de cadre, ce 10 octobre 2020, au lancement officiel du Mouvement Populaire pour le Progrès de la Jeunesse du Mali (MPJ-Mali). C’était à travers un point de presse animée par les responsables du MPJ-Mali. Cette plateforme qui revendique plus d’une dizaine d’Associations membres ambitionne de rassembler l’ensemble de la jeunesse malienne. Elle se donne pour mission d’éveiller la conscience de la jeunesse pour son progrès ; de la mobiliser et de la motiver pour le développement socio-économique-politique administratif, culturel et sportif.

L’événement, qui a eu lieu samedi dernier à la Maison de la presse, a enregistré la présence de plusieurs personnalités venues rehausser l’éclat de cette cérémonie de lancement officiel.
Il s’agit notamment du président de la Plateforme PCC, le Pr Clément DEMBELE, président d’honneur du MPJ-Mali ; Abdoulaye GADIAGA, représentant de la fondation Bouyé HAIDARA ; du représentant du ministre de la Sécurité et de la protection civile, Samba KEITA ; El Hadj Mohamed BAMBA ; président de la Plateforme patriotique et panafricaine « Mali Den » ; du représentant du Check Soufi Bilal DIALLO, etc.
Dans sa déclaration, le coordinateur du MPJ-Mali, Abdramane Tiemoko KONATE, a présenté sa plateforme comme une organisation apolitique qui a pour objectif d’informer, de former, et de sensibiliser la jeunesse malienne sur la citoyenneté, la bonne gouvernance. Il s’agit aussi de la mobiliser pour lutter contre la corruption, le chômage, l’immigration clandestine. Il question également de lutter contre la prolifération des armes légères en vue d’aider les FAMa dans leur mission de tous les jours.
Ce mouvement, a-t-il fait savoir, est ouvert aux jeunes de tous les bords.
Enfin, il a annoncé un grand meeting pour le 24 octobre prochain.
Selon son coordinateur, le MPJ-Mali a déjà plusieurs projets en cours, notamment dans le domaine du maraichage, de la communication ainsi que des projets pour les tout petits dans le monde du football.
De son côté, le Pr Clément Mamadou DEMBELE, président d’honneur du MPJ-Mali, a justifié sa présence par le fait que les jeunes ont toujours besoin de l’expérience des ainés.
« On doit accompagner les jeunes, faire en sorte que la jeunesse prenne conscience de sa révolution. Cette révolution qui sera basée sur la révolution des consciences qui est un acte positif de citoyenneté, de progrès et de développement », a-t-il souligné.
Pour lui, les jeunes maliens doivent se retrouver, s’accompagner, car Mali a besoin de sa jeunesse.
Selon lui, le Mali est un vieux pays avec une population très jeune. Car, dit-il, les jeunes représentent 75% de la population malienne. De l’avis du professeur DEMBELE, on ne peut faire le Mali sans cette jeunesse.
Pour ce faire, il a invité les jeunes à se retrouver, à sortir du clanisme et des tendances. Que les jeunes comprennent aujourd’hui, a dit Clément DEMBELE, qu’ils peuvent être présidents de la République, ministres, maires.
« Pourquoi applaudir pour les autres, courir derrière les autres alors que c’est vous-même qui portez la clé de la de voûte ? Pourquoi vous voulez toujours ouvrir la porte pour les autres alors que vous pouvez y entrer vous-même », s’est-il interrogé ?
À travers cette plateforme, il s’agit pour ses responsables de promouvoir les initiatives pour le développement durable, pour la protection de l’environnement, l’assainissement et le changement climatique.
De même, il s’agit d’aider, assister et accompagner les membres de l’association dans les domaines de la vie sociale et politique.
Par ailleurs, il s’agit d’accompagner les jeunes dans le domaine de l’entrepreneuriat ; de lutter contre le chômage des jeunes, etc.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : INFO-MATIN

Laisser un commentaire