SONEF : Quand l’excès de vitesse tue les passagers !

C’est triste qu’à ce nouveau les compagnies de transport ne respectent pas les vitesses règlementaires. Malgré les efforts consentis par les plus hautes autorités à vouloir réduire le taux d’accident de la route, certaines compagnies font la sourde oreille en sabotant les actions du gouvernement, tel semble être le cas de la compagnie SONEF

Du coup, ce sont les passagers qui payent le plus lourd tribut car ils sont les premières victimes lors des accidents. Hier mercredi 12 octobre 2016, l’accident qui s’est produit sur le tronçon Kayes –Bamako est inadmissible.

Un bus de la compagnie SONEF  s’est renversé à 80 kilomètres de la ville de Kayes. Le constat est amer et le dégât est énorme, au moment où nous mettions sous presse. Trois personnes seraient mortes et plus d’une vingtaine de blessés graves.

A l’hôpital Alhousseyni Dao de Kayes où les blessés ont été acheminés, c’est la désolation et la consternation. Selon un blessé joint sur place à l’hôpital, une seule chose justifie cet incident : c’est l’excès de vitesse. Selon lui, la compagnie Sonef est connue comme une compagnie qui ne respecte pas les vitesses règlementaires.

La semaine dernière, un de mes cousins m’avaient déconseillé de ne pas emprunter cette compagnie,  je n’y croyais pas mais aujourd’hui, je viens de me rendre à l’évidence.

Il y a quelque temps la compagnie était indexée par certains pour être aux côtés des groupes armés du nord du Mali.  De fortes présomptions pesaient sur cette compagnie de transport routier au point que les populations avaient  saccagé dans un passé récent  ses locaux à Bamako.

Nous y reviendrons plus en détails dans les prochaines éditions !

Dougoufana Kéita

Source: La Sirène

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.