« SO Kalan : Ma classe à la maison » sur Africable télévision : Une initiative des jeunes citoyens pour assurer la continuité pédagogique

Des jeunes citoyens maliens, conscients des répercussions de la propagation du Covid-19 dans le domaine de l’éducation due à la fermeture des classes depuis plus d’un mois, ont décidé de venir à la rescousse des écoliers. Ils ont, dans le cadre de la continuité pédagogique, lancé une émission «SO Kalan : Ma classe à la maison » qui a déjà commencé à passer sur les antennes de Africable Télévision. Ce sont les élèves de la 9e année et de la terminale pour un départ qui bénéficieront de cet appui de Ada Ouologuem , ses collègues et l’école la providence Momo Cissé.

Comme dans beaucoup d’autres pays, les écoles sont fermées au Mali pour éviter la propagation de la pandémie du coronavirus. L’État du Mali, conformément à la volonté de l’UNESCO, a initié des cours à distance pour assurer la continuité pédagogique à travers la télé, la radio et l’internet.

Pour prouver leur patriotisme, des jeunes citoyens, au-delà des cours à distance initiés par l’État, viennent, eux aussi, d’initier un projet dénommé «SO Kalan : Ma classe à la maison ». C’est un acte, selon ses initiateurs, de jeunes citoyens responsables qui sont conscients des répercussions de la propagation du Covid-19 dans le domaine de l’éducation et qui ont décidé de ne pas rester les bras croisés.

L’objectif général dudit projet est, à en croire le document mis à notre disposition, de réduire considérablement l’impact de la fermeture des classes sur le niveau des élèves.

Quant à ses objectifs spécifiques, ils sont, entre autres : permettre à chaque élève malien de bénéficier des cours à la maison ; contribuer à réduire les mouvements des enfants dans les quartiers en les occupants ; sensibiliser les populations sur la nature de la maladie.

La Méthodologie à appliquer

Selon le document, l’émission ‘‘SO KALAN : ma classe à la maison’’ a commencé à être diffusée sur Africable Télévision.

À en croire ses responsables, une production de capsules vidéo en format TV sera diffusée sur les antennes de Africable TV. Une production de capsules vidéo en format réseaux sociaux sera disponible, selon le document que nous disposons sur Facebook, whatsapp, etc.. Ce n’est pas tout, une chaine YouTube pour So Kalan : ma classe à la maison est aussi créée.

Les bénéficiaires de « So Kalan : ma classe à la maison »

Comme avec l’État, ce sont les élèves des classes d’examens qui vont bénéficier de ce projet et dans les matières principales. « Les élèves en classe de 9e Année se verront dispenser les matières suivantes : Mathématiques ; Physique-Chimie, Biologie, Histoire et Géographie, Français et Anglais », lit-on dans le document. Les élèves de la terminale, chaque classe sera enseignée dans sa matière principale. « Les élèves des classes de terminales quant à eux bénéficieront des matières premières selon les séries : Terminales Sciences Exactes (Mathématiques, Physique et Chimie) ; Terminales Sciences expérimentales (Mathématiques, Biologie) ; Terminales Langues et Littérature (Littérature et Anglais) ; Terminales Sciences Sociales (Philosophie, Histoire et Géographie) ; Terminales Sciences Économiques (Comptabilité et Mathématique Financière) », précise-t-on dans le document.

Quant aux résultats attendus, ils sont, entre autres, l’épidémie de coronavirus n’impacte pas négativement les études et les examens des jeunes élèves au Mali ; l’émission So Kalan : ma classe à la maison est suivie par la majorité des élèves du Mali et ils en tirent des bénéfices ; les Maliens sont informés sur la nature du Covid-19 et intègrent dans la vie quotidienne les gestes-barrières.

Les partenaires des initiateurs de SO Kalan  :

Selon l’équipe de So kalan, Africable Télévision, les professeurs de lycée… sont, pour le moment, les partenaires du projet. Des correspondances ont été, à en croire notre interlocuteur, envoyées, au Département de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’éducation nationale, aux organisations du système des Nations Unies (L’OMS, UNICEF, UNESCO…), influenceurs web….

Le cout total de la production de ce projet est de deux cent quatre-vingt-douze millions de francs CFA (292 000 000).

Il est important de préciser que certains des porteurs de ce projet sont SOW Abdoulaye Oumar : Communicant et Auditeur certifié en intelligence économique et Ada Ouologuem :Consultant en business développement et Marketing Digital ; Raphaël Diarra, Diarra Djeneba Nafissatou et Aminata sont les community manager ; Aliou Ag Mossa et Diana Sididi,  les présentateurs , tchete production ; oxica production pour la réalisation , l’école la providence MOMO Cisse à banankabougou, Adama Fofana, le juriste ,

Assitan Ouologuem et Zeinabou N’diaye qui sont coordinatrices.

Rendez-vous sur https/sokalan.net pour inscrire vos enfants.

Boureima Guindo

Source : LE PAYS

Laisser un commentaire