Sécurité au Mali: « bientôt un contingent canadien pour renforcer la MINUSMA »

renforcer la MINUSMA soldats militaires canadien

Le Canada va bientôt déployer une force militaire au Mali. L’annonce a été faite ce vendredi par le premier ministre canadien Justin Trudeau au conseil de sécurité de l’ONU. Selon des sources officielles, cette force sera composée des policiers et des hélicoptères pour une durée d’un an. Elle aura pour mission d’apporter un soutien logistique à la Minusma.

L’armée canadienne va envoyer au mois de décembre prochain des policiers et des hélicoptères sous le commandement de la Minusma a affirmé une source officielle canadienne. Selon elle, cette mission d’une durée de 12 mois aura comme rôle principal un « soutien logistique et d’assistance » aux forces de sécurité des nations unies.
Les détails sur l’effectif de cette force vont être communiqués le lundi prochain, a indiqué une source sous l’anonymat à l’AFP . Selon elle, dans les jours à venir le Canada va consulter ses pays alliés qui sont déjà présents au Mali sur les modalités de sa participation à la mission onusienne.
Pour le premier ministre canadien , Justin Trudeau, cette mission au Mali s’explique par les liens étroits de coopération entre les deux pays. « Le Mali est un endroit important où l’on collabore depuis longtemps » a-t-il déclaré. Il a aussi souligné que « tout le monde a intérêt à renforcer la sécurité au Sahel ».
Ce contingent canadien viendra renforcer les 10 000 casques bleus présents au Mali.Cette mission de l’ONU au Mali est l’une des missions de maintien de la paix la plus dangereuse au monde. De juillet 2013 à nos jours, la MINUSMA a perdu plus de 150 Casques bleus.
Toutefois selon certaines notabilités, pour rétablir la sécurité au Nord et au centre du pays et protéger les populations des attaques terroristes,il est plus « adéquat » de renforcer le mandat de la mission de l’ONU au mali que d’augmenter ses effectifs.
Ce déploiement rentre dans le cadre de « la lutte contre le terrorisme au Sahel » affirment certains analystes. Selon eux, l’arrivée de la force canadienne ,même si son effectif n’est pas encore connu, va certainement renforcer le dispositif sécuritaire de la Minusma. Ils estiment que ces policiers auront un « grand rôle à jouer au niveau des renseignements ».

Serge Daniel spécialiste des questions sécuritaires

 

Source: studiotamani

Laisser un commentaire