Sadou H. Diallo s’en prend violemment à Ras Bath

Ras Bath, l’activiste dans une de ses chroniques sur la radio « Renouveau » FM avait accusé, le maire de Gao, président du parti PDES, Monsieur Sadou Harouna Diallo d’irresponsable. Ce dernier a exigé et obtenu un droit de réponse de la même Radio. Dans son droit de réponse d’une trentaine de minutes passé sur les antennes le jeudi 21 juillet, le maire de Gao n’est pas parti par quatre chemins. Selon lui, Ras Bath est un garçon mal élevé et il n’est ni plus ni moins qu’un perturbateur et un démolisseur.

Dans son droit de reponse, Sadou Harouna Diallo dira que Ras Bath l’a insulté en lui traitant d’irresponsable.  Ce terme est une grosse insulte pour qui comprend le français, a-t-il dit. «  Je ne refuse pas d’être insulté, mais qu’on m’insulte si j’ai fait quelque chose », a précisé monsieur Diallo.

Le Maire Diallo parle du lien qui les unissait. « J’avais pensé que Ras bath était un révolutionnaire, c’est pourquoi j’avais demandé à un de mes petits d’appeler Ras Bath pour moi. Car j’étais moi-même révolutionnaire et j’aime les révolutionnaires. Ce dernier a fait venir  Ras Bath chez moi, et on a discuté pendant 2 heures. Je lui ai prodigué beaucoup de conseils. En rentrantà la maison, je lui ai  donné  de l’argent.

Mais je l’ai pas dit de me jeter des fleures. Et à chaque mois que je me suis rappelé de lui, je l’envoyais de l’argent sur son compte orange money »,a-t-il commenté.  Selon le maire de Gao, on n’insulte pas un homme par son nom. A ses dires,  on peut dénoncer les dérives des membres du gouvernement, mais pas les insulter. Et le maire de Gao de renchérir « J’ai cessé de l’appeler et l’envoyer de l’argent depuis que je lui ai entenduinsulter le premier ministre. Je me suis dit que je m’étais trompé de personne ».‘’On peut dénoncer les agissements du premier ministre, mais on ne doit pas l’insulter’’,  a-t-il insisté.

Ce que Rasta pense de Sadou

Tout partira du fait que Rasta lors de son émission a traité le maire de Gao d’irresponsable du fait de sa méconnaissance des fondamentaux de l’accord. « Dire que je ne  connais pas le contenu de  l’accord pour la  paix ne fait pas de moi un irresponsable. Je suis de l’opposition, on n’a jamais demandé mon avis par rapport au processus d’Alger »,a-t-il précisé.

« Alors pourquoi me traite-t-il inconscient ? » Selon lui, s’il y’a un inconscient c’est bien Ras Bath. Il est un inconscientet  le pire des inconscients est celui qui insulte les collaborateurs de son père ».

Et le maire de lancer un avertissement à l’endroit de Rasta. « Ras Bath ne me connait pas, sinon il m’insultera pas. Je n’accepte pas qu’on m’insulte. Je n’ai  pas peur d’être critiqué, mais je refuse qu’on m’insulte… On peut m’insulter à Bamako et ailleurs, mais pas à Gao. Si j’étais le maire de Bamako, soit  il cesse d’insulter nommément les gens où je ferme sa radio ou je le boucle. S’il vient à Gao et insulte même un simple citoyen, je le boucle. Car la démocratie est contraire aux injures ». Et le maire de Gao d’ajouter : « Ras Bath n’est ni un rastaencore moins un révolutionnaire.Il n’estqu’un perturbateur, un démolisseur ».

Il a mis en garde  le jeune activiste de ne pas s’immiscer dans les affaires de Gao, car dira-t-il Gao n’est pas Bamako.  « Je parle avec mon cœur, les gens qui vont m’écouter, je ne suis pas vulgaire mais ce garçon est mal élevé, il faut qu’il arrête d’insulter nommément les gens. Si le Mali a une richesse, c’est le respect de soi et celui de l’autre. C’est là qu’on est mieux que beaucoup de pays », a-t-il conclu.

Abdrahamane Sissoko

Source: Le Pays

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.