Retrait cartes d’électeurs des localités attendent toujours le début des opérations

Retrait cartes d'électeurs

Alors qu’il était annoncé pour le 20 juin, le retrait des cartes n’a finalement pas commencé à cette date sur l’ensemble du territoire. Toutefois dans les centres urbains et certains chefs lieux de cercle, les opérations de distribution ont commencé. Même si elles sont parfois confrontées à des difficultés et ne mobilisent pas les électeurs, pour l’instant.

A Niafunké, dans la région de Tombouctou, 48 heures après le début de la distribution, plus de 500 cartes ont été retirées sur les 10 537 cartes attribuées à la localité. Cependant un incident a émaillé l’opération ce vendredi matin. En effet, les agents distributeurs ont arrêté le travail pour demander des clarifications sur leur traitement. Mais suite à l’intervention des autorités locales l’opération a repris dans l’après midi.

A Tessit localité située dans la région de Gao, les opérations opérations de distribution des cartes ont débuté ce dimanche, après leur réception samedi. Au total 9600cartes doivent être distribuées. Mais déjà à la mi-journée, une centaine de cartes ont été retirées selon les responsable du centre de distribution.

C’est ce samedi 23 juin que la commune de Youwarou dans la région de Mopti a reçu ces cartes d’électeur biométriques. Les colis, arrivés à bord d’un vol de la Minusma, ont été gardés dans les locaux de la préfecture. Et selon les autorités du cercle, la distribution ne devrait plus tarder.

Les opérations de distribution des cartes d’électeurs biométriques ont démarré depuis ce vendredi 22 juin à Kita. Près de 2000 cartes seront distribués dans cette ville. Pour l’instant aucun incident n’a été signalé. Les cartes biométriques pour les électeurs de Kéniéba ont été réceptionnés ce vendredi à Bamako pour la deuxième fois. Les premières cartes destinées à cette localité qui avaient été acheminées dans la ville ont été brûlées lors d’une manifestation de la population.

A Mopti, le retrait des cartes d’électeurs a commencé dans tous les chefs lieux de cercle de la région, ont confirmé plusieurs sources locales. Si aucun incident important n’a été signalé à ce jour, des difficultés ont émaillé les opérations dans certaines circonscriptions où des assesseurs de certains partis politiques ne sont pas présents sur les lieux.

Source: studiotamani

Laisser un commentaire