Résultat définitif du second tour des législatives : La résurrection du RPM à Bamako!

Annoncé comme grand perdant à Bamako, le parti des tisserands n’avait pas certainement dit son  dernier  mot. A l’issue, des résultats définitifs proclamés par la Cour Constitutionnelle, le jeudi 30 avril dans l’après-midi, le RPM a fait un renversement spectaculaire de sa situation  au niveau de la capitale des trois  caïmans. Au lieu d’un seul député, Karim Keïta, dont la liste a été élue sans bavure, le RPM s’est adjugé 4 autres sièges à l’hémicycle. Cela à la faveur de l’élection de : Mamadou Frankaly Keïta en CI, Moussa Timbiné et Ibrahim Bagayogo en CV et Mme Bathily Mariam Kagnassi en CVI.

Les élections législatives de 2020 sont arrivées à terme. Seule instance habilitée à proclamer les résultats définitifs, la Cour Constitutionnelle a livré son arrêt quant au second tour des élections législatives, tenu à la date du 19 avril dernier.

Ce résultat, à y voir de près crée un grand bouleversement au niveau de certaines circonscriptions électorales du district de Bamako, notamment en CI, CV et CVI.

Selon les résultats provisoires proclamés par le ministère de l’Administration Territoriale,  c’est  la liste propre PRVM-FASSOKO, qui était arrivée en première position avec 54,16% des suffrages exprimés  face à celle  de l’alliance RPM-Adema, qui avait obtenu 45,54 %.

Dans son résultat définitif, la Cour a procédé  à l’annulation des votes au niveau des centres de Doumanzana, Fadjiguila et Sikoroni. Suite au recomptage des voix, le résultat a basculé du côté de la liste RPM-Adema, qui a obtenu finalement 51,72% des suffrages.  Le député RPM de cette liste est Mamadou Frankaly Keïta.

C’est cette situation, qui a permis  à Moussa Timbiné et ses colistiers de la liste RPM-APR,  de se revoir dans le lot des députés de la 6ème législature.  Sinon les résultats du ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, avaient donné cette liste pour perdante au niveau de la commune V, avec 49,62%.

Dans son arrêt au niveau de la Commune V, la Cour a annulé les voix d’une dizaine de bureaux de vote du centre de Badalabougou.  En plus de ce centre de vote, les voix de plusieurs bureaux  de vote ont été annulées. Il s’agit notamment des centres de Quartier Mali, centre ‘’26 mars’’ de Torokorobougou, du centre ‘’André’’ de Torokorobougou, du  centre Ecole Fondamentale A (E FA) de Torokorobougou et du centre de Sabalibougou.

Naturellement après ces annulations le recomptage des voix  a été à la faveur de la liste RPM-APR, qui est passée avec 50,32% des suffrages exprimés. Il faut noter que les deux députés de cette liste sont Moussa Timbiné et Ibrahim Bagayogo allias ‘’ Jeune premier’’.

S’agissant de la CVI, l’écart entre la liste URD-LDC et celle du RPM-ADEMA-PS, était relativement élevé au regard des résultats provisoires.  La première liste avait obtenu 52,31% des suffrages exprimés, par contre la seconde était à l’ordre de 47,69%.

Contrairement aux deux précédentes, la commune VI, a été celle qui a enregistré l’annulation des votes de plus grand nombre centres.  Les suffrages de plusieurs bureaux de vote ont été annulés au niveau de 17 centres de vote. Il s’agit des centres de vote, du groupe scolaire de Banankabougou, du groupe scolaire de Dianguinebougou, du groupe scolaire de Faladié, de Faladié 13A, de l’école ‘’Progrès’’, de Faladié Sema, de l’Ecole Fondamentale de Missabougou, du Groupe scolaire de Niamakoro, du Lycée public de Niamakoro, de l’école privée ‘’Yaara’’, de Senou  aviation et Base, du Lycée privé ‘’Hamadi Ndiobodi’’, du groupe scolaire de Yirimadio, de l’ Ecole ‘’Kolon Coulibaly, enfin de l’Ecole des 759 logements sociaux  de Yirimadio.

Suite à ces annulations en cascade, c’est finalement la liste RPM-ADEMA-PS, qui a remporté la victoire avec 54,76% des suffrages exprimés. Le député RPM de cette liste est bien Mme Bathily Mariam Kagnassi.

Au regard de ces résultats, il est  possible de dire, sans risque de se tromper, que le RPM a été ressuscité à Bamako, grâce aux résultats définitifs de la Cour Constitutionnelle.

Par Moïse Keïta

Laisser un commentaire