Ras Bath et Abdoul Niang dans le viseur des magistrats

Ras Bath Abdoul Niang activiste chroniqueur cdr

Pour avoir déclaré, la semaine dernière, dans leurs émissions respectives, que « l’opposition politique a infiltré, en son temps, le mouvement de grève aux fins de déstabiliser le régime IBK, voire le renverser ».




Des propos assimilés, par les syndicats de la magistrature, à un crime de lèse-magistrat, qui ne restera pas impuni.

« Le Syndicat Autonome de la magistrature (SAM) et le Syndicat Libre de la Magistrature (SYLIMA) rassurent les magistrats du Mali de leur ferme engagement à poursuivre toutes actions légales en vue du rétablissement de l’honneur et de la dignité de la corporation, injustement, mis à mal par cette énième attaque ».

Dans un communiqué, rendu public, la semaine dernière, les deux syndicats de la « magostrature » réagissent, en ces termes, contre ce qu’ils appellent un « tissu de calomnies » adressé à leur corporation, par Mohamed Youssouf Bathily, alias Ras Bath, et Abdoul Niang, respectivement, chroniqueurs, animateurs et activistes, à Renouveau FM et la Radio Voix des Jeunes.

Pour le SAM et le SYLIMA, « leur combat est apolitique et ne vise qu’à la seule défense des intérêts moraux et matériels des magistrats pour l’émergence d’une justice capable de remplir les missions qui lui sont assignées ».

Aussi, ils mettent les deux animateurs et activistes au défi de donner la preuve de leurs affirmations. Auquel cas, disent-ils, cette énième attaque de leur corporation, par ces deux chroniqueurs, ne restera pas impunie.

Bourama K. Konaté du Comité directeur du SAM et Hady Macky Sall du Bureau exécutif du SYLIMA – auteurs du communiqué conjoint – entendent user de tous les moyens légaux pour rétablir l’honneur et la dignité de la magistrature « mis à mal », par ces deux animateurs, dans leurs émissions.

Pour l’heure, ni Ras Bath, ni Abdoul Niang n’ont réagi au communiqué conjoint des deux syndicats de la magistrature.
Affaire à suivre donc
Oumar Babi



Source : Canard Déchaîne

Laisser un commentaire