Projet de code électoral au Mali: l’opposition demande des amendements

L’opposition malienne a rencontré, lundi 5 septembre, le ministre de l’Administration territoriale pour lui faire part de ses réserves sur le nouveau code électoral. Celui-ci est sur la table des députés pour adoption.

C’était un « entretien plutôt franc et ouvert », commente un membre de la délégation de l’opposition malienne à la fin de la rencontre.

Les opposants ont demandé au ministre de l’Administration territoriale par intérim d’importants amendements au nouveau code électoralqui est sur la table des députés.

« En l’état actuel de ce texte, argumente l’opposition malienne, si on applique l’article sur le parrainage nécessaire de députés pour valider une candidature à la présidentielle, seulement trois partis politiques sur la centaine que compte le pays auront un candidat à la présidentielle de 2018. »

Les modalités de candidature à la présidentielle remises en cause

Les opposants demandent également la revue à la baisse de la caution pour les candidats à la présidentielle. Dans le nouveau projet loi, la caution est de 35 millions de francs CFA par candidat, au lieu de dix millions dans l’ancien code électoral.

Le ministre a affirmé avoir pris bonne note de toutes ces demandes. Mais pour l’heure, les ténors de la majorité présidentielle ne souhaitent pas prendre en compte les demandes de l’opposition.

La situation pourrait alors rapidement se crisper. « Si on ne prend pas en compte nos observations, nous organiserons un sitting devant l’Assemblée nationale le jour du vote du nouveau code électoral », affirme l’un des opposants.
Source: RFI

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.