PROCLAMATION DES RÉSULTATS DÉFINITIFS DES LÉGISLATIVES PAR LA COUR CONSTITUTIONNELLE

Mopti proteste avec force, en commune I du District, la démission de Manassa réclamée par les jeunes

la Cour Constitutionnelle du Mali a procédé à la proclamation officielle des résultats du second tour des législatives. À l’annonce   des résultats, les frustrations sont montées d’un cran dans plusieurs localités du Mali. Il faut noter que si les électeurs maliens et les candidats sont habitués à des retournements de situations lors de l’étape de la cour Constitutionnelle en matière d’élections, le cas des législatives de 2020 a été jugé’’ trop sévère’’.

 Pour parler des cas de la commune I où les jeunes sont toujours sur le qui-vive, il faut noter que le second tour a opposé l’alliance YELEMA-PRVM Fasoko    conduite par des jeunes et le groupement de partis politiques Adema PASJ- et le RPM pilotés par Messieurs Oualli DIAWARA et Frankaly KEITA. Autrement dit, c’était un combat entre les vieux et les jeunes.  Au cours de la proclamation des résultats provisoires, les jeunes ont gagné avec un écart de   voix de plusieurs centaines.  En clair, l’alliance PRVM-YELEMA était persuadée d’avoir déjà gagné et attendait juste la confirmation de la Cour Constitutionnelle. Aussi comme une bombe atomique, la décision de l’annulation des votes dans certains de la commune I   a conduit à l’élimination des jeunes.  Dès l’annonce de la victoire de l’Adema-RPM, les jeunes de Doumanazana, fief de la jeunesse Yelema de la Commune I   sont sortis pour barricader les routes. Au même moment d’autres foyers de tension se sont déclarés à Fadjiguila   et au quartier Banconi.  Les manifestants criaient à la victoire des jeunes tout en annonçant des fraudes   électorales commises par (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 04 MAI 2020

Mahamane TOURE

NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire