Procès de Ras Bath : le ministre de la justice démissionne

Me Mamadou Ismaïel Konaté a quitté le gouvernement ce lundi dans la soirée. Cette décision est intervenue quelques heures après le verdict de la Cour d’Appel dans la l’affaire Ras Bath. Le tribunal a ordonné l’abandon des poursuites contre le chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath. Le ministre de la justice a été remplacé par Hamidou Younoussa Maïga, un magistrat à la retraite.

C’est aux environs de 20h que le Ministre de la Justice Garde des SceauxMamadou Ismaïel KONATE a publié sa lettre de démission. Dans cette lettre, l’ancien Garde des sceaux dit «prendre acte de la décision de la Cour d’Appel de Bamako de rendre son arrêt de relaxe dans l’affaire dite Ras BATH». Le ministre poursuit que «le régime en donnant échos à une telle vertu se sauve sans la République».
Selon lui, l’action d’un Ministre de la Justice vise à suivre l’application des lois et des règlements et poursuivre le non-respect et leurs violations le cas échéant. Me Konaté estime que la préservation des libertés est aussi «utile et nécessaire en République que leur respect absolu s’impose à tous».
En août 2016, sur instruction de Mamadou Ismaïel Konaté Ministre de la Justice à l’époque, le Procureur général avait ouvert une information judiciaire contre Ras Bath pour « incitation à la désobéissance des troupes». Cette action a donc conduit à l’arrestation de Ras Bath par la Brigade d’investigations judiciaires de la Gendarmerie du Camp I.
Cette démission du ministre de la justice est qualifiée « d’Honorable », selon certains. La décision de la Cour d’appel dans l’affaire de Ras Bath était d’apaiser le climat social compte tenu de la réaction populaire, explique Ibrahim Ikassa Maïga, Juriste Chargé de cours à l’Université de Bamako.

 

Source: studiotamani

Laisser un commentaire