PRISE EN CHARGE DES MALADES DE COVID-19 AU MALI,Deux malades hospitalisés témoignent Du calvaire et des conditions horribles de traitement

Depuis la détection des premiers cas du coronavirus au Mali, le 25 mars dernier, les plus hautes autorités ont annoncé des mesures urgentes de riposte. Mais les plaintes du personnel soignant et les témoignages des malades laissent comprendre que tout ceci n’est qu’un effet d’annonce pour faire croire alors que la prise en charge des malades de COVID-19 au Mali est loin de la réalité décrite.

La semaine dernière, les agents de santé de Kayes, Kati et de Bamako ont averti les autorités sanitaires du manque d’équipements pour la prise en charge des personnes testées positives au COVID-19.Une situation qui inquiète la population malienne. Malheureusement cette situation supposée est une réalité au regard des témoignages à visage découvert faits par deux malades admis dans les centres affrétés pour la prise en charge à Bamako.

Le premier témoignage est celui de Madame Doucouré Fanta Coulibaly, fonctionnaire au service de gestion et contrôle Mairie de District.

Souffrante, elle avait alerté le service de prise en charge. Selon cette dernière, elle présentait des symptômes du Paludisme. Mais une fois chez elle, le service d’évacuation sanitaire a refusé qu’elle puisse se confiner chez elle alors que

« je suis dans une maison de 8 chambres climatisées », dit-elle.

La dame malade vit avec trois (3) personnes : (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 04 MAI 2020

KADOASSO.I

NOUVEL HORIZON

Laisser un commentaire