Portrait : Mahamane Tembiné Le jeune magistrat qui voulait être marabout…

Son père le voulait marabout comme lui. Mais le destin l’a voulu magistrat. Il n’y a pas de hasard. Le hasard est le chemin que Dieu emprunte pour rester dans l’anonymat, pour parler comme Einstein. La franchise, le sens des relations, le respect de l’humain sont des traits significatifs de la personnalité de Mahamane Tembiné.

« Général De Gaulle « comme le surnomment affectueusement ses camarades, en référence à sa taille imposante, puisque Mahamane fait un mètre 90. L’enfant des falaises de Bandiagara est très enraciné dans sa culture. Il ne rate aucun événement social de son village natal. Ce qui fait défaut aujourd’hui à beaucoup de cadres maliens. L’aîné d’une famille de neuf bouts de bois de Dieu. Le jeune Tembiné, comme beaucoup de sa génération a fait l’école coranique. Il a fait le berger et s’était adonné aux travaux champêtres comme tous les gamins de sa génération au village. La qualité première d’un berger c’est la patience. Mahamane a su observer, il s’est forgé au fil des années et tel un bon berger, il sait où il va.

Son père le voulait marabout comme lui. Le futur talibé, avec la bénédiction de ses parents et de tout le village, prend le chemin en compagnie d’Aldjouma Guindo. Direction Djenné.

Ils n’arriveront pas à destination. On leur annonce le décès subit du père d’Aldjouma Guindo, son accompagnateur. Le destin est bien là. Tembiné est fait pour servir la magistrature.

Après son Bac, le gouvernement du Mali lui octroie une bourse pour des études en informatique à l’université Henri Boumediene d’Alger. Le jeune Tembiné décline l’offre au motif qu’il sera plus utile à ses parents en les aidant à cultiver la terre qu’aller apprendre les TICs loin d’eux. Quelle grandeur morale!

Le destin est encore là. Il s’inscrit alors à la Faculté des Sciences Juridiques et Economiques (FSJE) de Bamako, d’où il sort avec une maîtrise en Droit privé, option: Carrière judiciaire, en 2003-2007.

Lors de sa soutenance, il impressionne le jury. Il obtient une moyenne de 18 sur 20. Tembiné est un jeune intelligent, qui a le contact facile. Il est toujours jovial et aime rendre service.

Un de ses camarades de promotion, qui le connaît bien, le décrit dans les termes qu’on réserve uniquement aux morts. Il est fasciné par la franchise et les prises de position courageuses de ce jeune parquetier, adulé et incompris à la fois.

Selon lui, Tembine incarne le renouveau de la justice malienne. Il est si fier de lui.

Mahamane Tembiné est magistrat depuis 2013. Il gravit vite les échelons. Il est présentement le Substitut du Procureur près le Tribunal de Grande Instance de la Commune VI du District de Bamako. Partout où il est passé (Paris, Genève, la CPI) dans le cadre de ses fonctions, il fait forte impression. Il prend toujours la parole devant des milliers de participants pour faire « l’honneur et le bonheur « de la magistrature malienne, pour parler comme le Président IBK.

La justice malienne peut compter sur cette valeur sûre qu’est Mahamane Tembiné. Il rêve d’une justice assainie, une justice de qualité, une justice au service du justiciable, une justice qui ne crée pas l’injustice.

Abdoul Latif

Source: Lettre du Mali

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.