PLUS DE 90 JOURS ENTRE LES MAINS DE CES RAVISSEURS: IBK VA-T-IL TENIR SA PROMESSE DE LIBÉRER SOUMAILA CISSÉ ?

L’espoir que le Président de la République avait fait naitre au sein de la famille politique et
biologique de l’honorable Cissé commence à se fondre comme neige au soleil. Plus de dix
jours après avoir affirmé que Soumaila Cissé, le chef de file de l’Opposition, serait bientôt
libéré des mains de ses ravisseurs il n y a toujours rien. Plus le temps passe, plus l’angoisse
et la peur deviennent grandes. Le Président a-t-il fait cette annonce pour démobiliser ne
serait-ce que les militants de l’URD pour qu’ils ne participent pas à la grande marche qui
était prévue pour le 19 juin ? La détention prolongée de Soumaila Cissé n’alimente –t-elle
pas les suspicions et exacerber les tensions ?

Organisé par le M5 RFP et regroupant les partis politiques de l’Opposition et les associations
de la société civile, le meeting du 19 juin avait comme objectif principal la demande de
démission pure et simple du Président de la République pour incapacité à gouverner le Mali.
Le parti de Soumaila Cissé faisant partie de ce regroupement, connaissant la capacité de

mobilisation de ce parti et sachant bien que la libération de Soumaila Cissé occupe une place
de choix dans les points de revendications du Mouvement, le Président de la République,
pour diviser et affaiblir le M5 RFP a jugé opportun de sortir à la veille pour annoncer deux
bonnes nouvelles. La première est l’application intégrale avec effet immédiat de l’article 39
des syndicats des enseignants signataires du 15 octobre 2016, la seconde nouvelle a été
l’assurance qu’il a donnée aux militants de l’URD, à la famille de Soumaila Cissé, relative à sa
vie sauve, à la prise de contact avec ses ravisseurs, aux négociations et bientôt à la
libération de l’honorable Soumaila Cissé. Si certains militants et cadres de l’URD ont pris
cette annonce pour de l’argent comptant, d’autres n’ont vu qu’une malice pour démotiver,
démobiliser et décourager les nombreux partisans de Soumaila Cissé. Sinon bientôt dix jours
après l’annonce d’IBK et plus de 90 jours après son rapt l’on est toujours sans nouvelle de
Soumaila Cissé.

En définitive, la libération de Soumaila Cissé serait gage de paix, de stabilité et motiverait les
cadres de l’URD à participer pleinement à la recherche de solutions de sortie de crise
Youssouf Sissoko

Source: Infosept
Laisser un commentaire