Plainte des homosexuels au camp I de la gendarmerie : L’affaire mise à la poubelle!

Des gays avaient convoqué les jeunes de Bolibana au commissariat du 2ème Arrondissement de Police, au  motif, qu’ils les auraient menacé de mort. Selon nos sources des jeunes leur auraient interdit de se regrouper dans leur rue. La police n’avait pas voulu émettre de convocation. C’est ainsi que de soutiens officieux de ces homosexuels leur auraient recommande de porter plainte à la Brigade de recherches du camp N°1, mais sans mentionner qu’ils sont des homosexuels.

 

Des convocations auraient été émises par l’adjoint du Commandant de brigade l’adjudant-chef Mamadou Diarra à l’encontre des jeunes dont les noms étaient mentionnés sur une liste fournie par les plaignants. Le vendredi 18 janvier, après médiation du monde religieux, le dossier aurait été abandonné par la brigade. Comme au Sénégal, l’Etat reconnait à chacun ses libertés, mais la société ne tolérerait pas certains comportements qui jurent avec ses principes et ceux de son peuple.

Source22 Septembre

Laisser un commentaire