Place de la République : Moussa Timbiné au four et au moulin

Elu à la Présidence de l’Assemblée nationale du Mali le 11 mai dernier, Honorable Moussa Timbiné semble, par son dynamisme voire son engagement, déterminé à relever le challenge.

1De son élection au perchoir à nos jours, l’honorable Moussa Timbiné ne s’accorde aucun répit. Après le tour de ses prédécesseurs afin de s’enquérir de leurs expériences, il s’est rendu chez les familles fondatrices de Bamako. Sa toute première sortie à l’intérieur du pays, Honorable Timbiné l’a réservée  à la région de Mopti où il a tenu à rencontrer les responsables des milices dogon et peulh que sont Youssouf Toloba et Sékou Bolly.

Les multiples rencontres que le président de l’Assemblée nationale a eues avec les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 ont permis de faire bouger les lignes dans la recherche d’une solution durable à la crise scolaire. Son implication dans la résolution de cette crise a été hautement appréciée à différents niveaux.

Dans le cadre de la diplomatie parlementaire, il a eu des entretiens fructueux avec plusieurs chancelleries comme celles de la Grande Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Union Européenne, les Etats-Unis d’Amérique.

Sur initiative de son président, l’Assemblée nationale a entrepris une série de consultations dans le cadre de la décrispation du climat sociopolitique à travers des rencontres avec les familles fondatrices, la CAFO, les organisations de la société civile, le RECOTRADE, l’AEEM, le CNJ, la LIMAMA, la CMAS. Le président du Parlement continue à recevoir des personnalités dans ce sens.

Avant-hier mardi, Honorable Moussa Timbiné a reçu en audience le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de la MINUSMA, Mahamat Saleh Annadif, l’ambassadeur de l’Union européenne au Mali, Bart Ouvry, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Bamako, Dennis Hankins, l’ambassadeur de l’Algérie au Mali et président du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger, Boualem Chebihi. Plusieurs sujets relatifs à la situation politique du pays, au dialogue républicain, au respect des règles démocratiques et aux questions de coopération, ont été abordés

La libération de l’honorable Soumaïla Cissé, enlevé le 25 mars 2020 en pleine campagne pour les législatives dans le cercle de Niafunké, figure en bonne place dans l’agenda du président de l’Assemblée nationale. L’honorable Moussa Timbiné consacre de considérables efforts pour que le chef de file de l’opposition puisse recouvrer rapidement la liberté.

A l’occasion de la fête de Ramadan, l’honorable Moussa Timbiné a fait un geste de solidarité en offrant des bœufs et une enveloppe aux déplacés dogons et peulhs. Au cours de son déplacement à Mopti et Bandiagara, il a aussi rendu une visite aux déplacés du centre. Pour les aider à face à cette situation, le président de l’Assemblée nationale leur a remis une enveloppe de 4 millions de nos francs.

Chiaka Doumbia

Source : Le Challenger

Laisser un commentaire