Parti JAAMA : former les jeunes pour leur épanouissement

Parti JAAMA

Dans le cadre du partenariat entre l’Association juriste en herbe (AJH) et la division des droits de l’homme de la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation au Mali) a eu lieu, du 08 au 09 juillet 2016, au sein de la Faculté de droit privé (Fdpri), la première session de formation en droits de l’homme au profit des membres de ladite association.

C’était sous le parrainage de Mme Fatoumata Ouattara dite « Poupée », Secrétaire générale du Parti Jaama.

La cérémonie d’ouverture de cette première session de formation a enregistré la présence du Doyen de la Faculté de droit privé  (Fdpri), Pr Daouda Sacko et de la coordinatrice de l’unité de renforcement des capacités et coopération technique de la Division des droits de l’homme de la Minusma, Mme Annie Rashidi-Mulumba, le président de l’Association juriste en herbe (AJH), Bekaye Sidibé, la marraine de la session de formation, Mme Fatoumata Ouattara non moins secrétaire générale du Parti Jaama ainsi qu’une vingtaine de participants. L’objectif de cette première session de formation était de renforcer les capacités de l’association en vue de sa contribution efficace à la promotion et à la protection des droits de l’homme au Mali.

Selon la marraine de la formation, Mme Fatoumata Ouattara dite Poupée, cette première session de formation permettra d’améliorer les connaissances des membres de l’association en matière de droits de l’homme, créer une expertise interne au sein de l’association pour conduire des activités de promotion des droits de l’homme en milieu scolaire et universitaire, outiller les membres de l’association en technique de monitoring sur les violations des droits de l’homme, favoriser la collaboration entre l’Association et les organes de traité des droits de l’homme et contribuer à instaurer une culture des droits de l’homme en milieu universitaire.

« Depuis la création de notre parti en 2013, nous avons mis au cœur de nos préoccupations de s’engager pour la cause des enfants, des jeunes et des femmes. Donc en parrainant cette formation nous allons forcement contribuer au renforcement des jeunes étudiants précisément dans leur domaine qui est le droit » a déclaré Mme Fatoumata Ouattara. Avant d’ajouter que dans le cadre des activités du parti, il y a eu des visites dans la pouponnière, l’amaldeme pour apporter des soutiens aux enfants qui sont là-bas et d’être à leur chevet. « Je tiens à remercier mon Président en la personne de Jean Marie Idrissa Sangaré, sans lui il n’aurait pas eu lieu, ce parrainage. Je salue aussi la collaboration franche de corps professoral de la Faculté de droit privé, ainsi que mes collaborateurs pour contribution idoine à la réussite de cette formation ».

Le président de l’AJH, Bekaye Sidibé, a fait savoir que cette première session est venue à point nommé car le besoin était là : « cette session de formation permettra de renforcer des capacités des membres de mon association et, ensuite, à notre tour nous nous engageons à élargir cette formation à nos autres camarades afin que la question des Droits de l’homme soit comprise et assimilée par tous », a-t-il dit. Pour sa part le Doyen de la faculté, Pr Daouda Sacko, a salué à sa juste valeur l’initiative de cette formation et le choix de sa faculté pour la tenir. Mme la coordinatrice Annie Rashidi-Mulumba a abondé dans le même sens et elle ajoutera que la division des droits de l’homme de la Minusma ne ménagera aucun effort pour accompagner ce genre de formation notamment au profit des étudiants.

Pendant ces deux jours, les communications portaient sur les thèmes comme les notions fondamentales des droits de l’homme, les instruments des droits de l’homme et les mécanismes de protection des droits de l’homme ; la sensibilisation sur les violences sexuelles liées aux conflits et enfin la protection des droits de l’enfant.

 

Seydou Karamoko KONÉ

Source: Le Flambeau

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.