Mort de Cheikh Ag Aoussa : La fin tragique d’un criminel de guerre

Numéro 2 du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et membre de la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), Cheikh Ag Aoussa, est mort, le 8 octobre dernier, à Kidal dans l’explosion de son véhicule. « Il quittait la mission de l’ONU à Kidal lorsque son véhicule a explosé. Le porte-parole du HCUA dénonce un assassinat ciblé. Cheikh Ag Aoussa était un ancien proche de Iyad Ag Ghaly, chef du groupe Ansar Dine », nous apprend Radio France Internationale-Rfi sur les circonstances de cette disparition tragique d’un véritable criminel de guerre. «Tous les constats ont écarté le passage sur une mine : la voiture était donc piégée et il s’agit d’un assassinat ciblé. Tout porte à croire que l’engin explosif a été placé sur le véhicule du défunt pendant la réunion et dans l’enceinte du camp de la MINUSMA», a précisé la CMA dans un communiqué.

C’est un coup dur pour le Hcua qui risque de voir dans les jours à venir une déstructuration de sa chaîne commandement. Cheikh Ag Aoussa qui a récemment séjourné à Bamako commandait toutes les expéditions militaires du Hcua. Son nom est indissociable du massacre d’Aguel-hoc où le capitaine Sékou Traoré et ses frères d’armes ont lâchement assassiné en janvier 2012.

La rédaction

Source: Le Challenger

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.