Mort de Cheikh Ag Aoussa : La fin tragique d’un criminel de guerre

Numéro 2 du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et membre de la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), Cheikh Ag Aoussa, est mort, le 8 octobre dernier, à Kidal dans l’explosion de son véhicule. « Il quittait la mission de l’ONU à Kidal lorsque son véhicule a explosé. Le porte-parole du HCUA dénonce un assassinat ciblé. Cheikh Ag Aoussa était un ancien proche de Iyad Ag Ghaly, chef du groupe Ansar Dine », nous apprend Radio France Internationale-Rfi sur les circonstances de cette disparition tragique d’un véritable criminel de guerre. «Tous les constats ont écarté le passage sur une mine : la voiture était donc piégée et il s’agit d’un assassinat ciblé. Tout porte à croire que l’engin explosif a été placé sur le véhicule du défunt pendant la réunion et dans l’enceinte du camp de la MINUSMA», a précisé la CMA dans un communiqué.

C’est un coup dur pour le Hcua qui risque de voir dans les jours à venir une déstructuration de sa chaîne commandement. Cheikh Ag Aoussa qui a récemment séjourné à Bamako commandait toutes les expéditions militaires du Hcua. Son nom est indissociable du massacre d’Aguel-hoc où le capitaine Sékou Traoré et ses frères d’armes ont lâchement assassiné en janvier 2012.

La rédaction

Source: Le Challenger

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.